Recettes traditionnelles

Un modèle parfait de durabilité à Amelia Island, en Floride

Un modèle parfait de durabilité à Amelia Island, en Floride

Si ce n'est pas sur l'île, vous n'en avez pas besoin, selon mon chauffeur, Jan Nordstrom, qui travaille à l'Omni Amelia Island Resort Plantation depuis plus de 10 ans. Il avait un accent d'Europe de l'Est et quand il parlait de la station balnéaire et de l'histoire de l'île, il avait presque l'air de me parler d'une nièce qu'il adore. Sa devise selon laquelle l'île - et ses occupants - est complètement autonome est parfaitement représentée par la serre et le jardin aquaponiques du complexe, connus sous le nom de Sprouting Project.

Le chef exécutif du complexe, Daven Wardynski, m'a dit qu'il avait lancé le projet dans l'espoir qu'il ne devienne pas "un terrain négligé de 10 pieds sur 10 pieds qui se trouvait à l'extérieur de la fenêtre du restaurant en tant que pièce de relations publiques". Au lieu de cela, il voulait quelque chose qui permette vraiment aux clients du complexe de se lier à leur nourriture, sachant qu'elle était cultivée et récoltée directement sur la propriété. La serre et ses plantes soigneusement entretenues figuraient en bonne place dans le week-end Fish to Fork du complexe. L'événement tournait autour d'un concours culinaire au cours duquel Wardynski et cinq autres chefs se sont réunis pour une cuisson. Les chefs, venus des côtes sud-est et nord-est, devaient cuisiner avec des poissons qu'ils pêchaient eux-mêmes au large de l'île.

Pendant le week-end, les invités VIP Fish to Fork ont ​​pu profiter d'un déjeuner exclusif à l'extérieur de la serre. Les invités ont dégusté du porc et des purées locaux à base de légumes frais - courges, petits pois, basilic - cultivés dans la serre. À l'extérieur de la serre et juste de l'autre côté d'un petit pont fait à la main, le projet possède ses propres ruches, qui ont aidé à reconstituer les populations d'abeilles locales. Vous pourrez même déguster du miel au Sunrise Café du complexe.

Wardynski a déclaré que le projet est la représentation parfaite du lien très important qu'il souhaite que les clients ressentent avec la nourriture du complexe. Pendant que nous déjeunions juste à l'extérieur de la serre, l'air sentait les légumes frais et le jus d'orange, qui venaient d'être pressés à partir d'oranges que Wardynski avait achetées à un agriculteur local en bas de la route. Wardynski a fait signe à un panneau sur la petite station de jus d'orange qu'il avait créé qui disait « Citrus frais » :

«Je viens de voler ça à l'agriculteur en bas de la route. Eh bien, je ne l'ai pas volé. Je l'ai acheté », a-t-il déclaré en riant.

C'est à quel point Wardynski aime être proche de la nourriture, et c'est en partie la raison pour laquelle il a lancé le Sprouting Project.

"Vous devez être capable de vous reconnecter à la nourriture et à ce que vous mangez", m'a dit Wardynski. « Quelle est la recette de la recette ?… Quand vous perdez ce lien avec votre nourriture, lorsque vous perdez ce lien avec le fermier, vous perdez ce lien avec la saveur. »

Le Sprouting Project m'a aidé à me rappeler que chaque fruit et légume a une saison où il est le meilleur. Et c'est une vérité dont Wardynski était très excité tout au long du week-end.

"J'ai couru le cross-country quand j'étais enfant au lycée", a déclaré Wardynski. «À environ deux milles, il y avait un poirier. Et il n'y avait rien de mieux que… de s'arrêter et de retirer une poire de l'arbre et de dire : « Cette poire a un goût différent aujourd'hui qu'hier.

En fin de compte, Wardynski a déclaré qu'en tant que chef, il aime créer des plats variés à la fois acides, amers, sucrés et aigres. Pour lui, la nourriture consiste à invoquer des souvenirs. Manger de la nourriture est la chose que nous faisons le plus dans la vie à part dormir, donc cela ne devrait pas être monotone.

"Il s'agit d'engager votre nostalgie", a-t-il déclaré. « La nourriture, ce sont des souvenirs. La nourriture est romantique. Lorsque vous reconnectez cela avec une pêche vraiment délicieuse, eh bien, cela revient-il à retirer les pêches de l'arbre quand vous étiez plus jeune ? Et, pour moi, c'est le cas.

Wardynski cultive ses propres ingrédients dans le projet de germination ou les achète à des agriculteurs locaux, car il a été élevé comme un « garçon de ferme du Michigan ». Par exemple, Wardynski n'a jamais eu de vraies noix de pécan fraîches avant de déménager en Floride. Et c'était la même chose avec les crevettes. S'appuyer sur la fraîcheur, la simplicité et les saveurs "de pointe" sont des thèmes importants dans les plats de Wardynski. Il a déclaré que le plat que lui et son équipe avaient créé pour la compétition individuelle Fish to Fork était une excellente représentation de son approche. Il a attrapé son plat en pêchant en haute mer avant la compétition. Le black bass tōgarashi du chef a remporté le prix du favori parmi tous les chefs et le défi individuel, qui a été soumis au vote des invités.

"Vous aviez un peu de piquant à l'extérieur du black bass", a déclaré Wardynski à propos de son plat gagnant. « Nous avons eu du bonbon avec l'aïoli au fenouil. Vous aviez du salé du miso. Mais ensuite, vous avez également eu un peu d'acide des mangues vertes marinées qui étaient sur le dessus. À la fin de la journée, lorsque vous roulez le tout ensemble, cela aurait dû être comme ici. Si je suis dans le Michigan, je vais cuisiner différemment que lorsque je cuisine ici.

C'est l'idée fondamentale derrière la cuisine de Wardynski à la station et la motivation du projet Sprouting. Le projet connecte les invités à la Floride - il les connecte à la vraie nourriture. Pendant le déjeuner à l'extérieur de la serre, Wardynski nous a raconté l'histoire d'une de ses jeunes filles. Il a dit qu'elle marchait dans la serre, cueillait des choses et les mangeait. Lorsqu'elle a cueilli et mangé un morceau de chou frisé, elle a dit : « Papa, ça a le goût de la salade ! » Wardynski a déclaré qu'il s'était exclamé avec enthousiasme: "C'est parce que c'est le cas!"

« Je veux que mes filles sachent que la nourriture vient du sol – elle vient d'une plante », a-t-il déclaré. "Il n'apparaît pas simplement dans un sac chez Walmart et vous le récupérez."


PulteGroup étend sa présence dans le nord-est de la Floride avec Del Webb Wildlight dans le comté de Nassau

WILDLIGHT, Floride - 16 février 2021- Del Webb, le principal constructeur national de communautés d'adultes actifs pour les 55 ans et plus, a annoncé l'arrivée d'une nouvelle communauté, Del Webb Wildlight, dans le comté de Nassau, près d'Amelia Island, au sein de la communauté planifiée de Wildlight.

&ldquoNous sommes ravis d'accueillir Del Webb à Wildlight en tant que premier quartier communautaire pour les adultes actifs,&rdquo a déclaré Wes Hinton, vice-président de Wildlight. &ldquoDel Webb&rsquos forte reconnaissance de la marque pour un design de qualité, des équipements de style complexe et des liens étroits avec la communauté en font la solution idéale pour Wildlight et notre style de vie en Floride Lowcountry. En tant que porte d'entrée de l'État de Floride et l'un des comtés à la croissance la plus rapide du nord de la Floride, le comté de Nassau et Wildlight offrent un point de départ idéal pour ce constructeur adulte actif de premier ordre.&rdquo

Situé juste au nord de Jacksonville et au sud de la ligne Georgia, Del Webb Wildlight comprendra jusqu'à 660 maisons unifamiliales et villas. Del Webb s'appuiera sur des terrains résidentiels de 33 à 65 pieds de large et offrira 16 plans d'étage inspirés par les consommateurs, dont la taille varie de 1 343 à 3 339 pieds carrés. Le développement est actuellement en cours avec des modèles dont l'ouverture est prévue au début de 2022 et de nouvelles maisons à partir de 200 $.

&ldquoNous sommes ravis de nous associer à Wildlight pour étendre notre marque Del Webb dans le comté de Nassau,&rdquo a déclaré Tony Nason, vice-président des opérations de PulteGroup&rsquos division nord de la Floride. &ldquoAvec la demande croissante d'adultes actifs dans le nord-est de la Floride, la proximité de Wildlight avec les plages de classe mondiale d'Amelia Island, l'aéroport international de Jacksonville et la frontière de l'État de Floride en font l'emplacement idéal pour notre prochaine communauté Del Webb.&rdquo

Les résidents de Del Webb Wildlight apprécieront le mode de vie actif des adultes avec environ six acres d'aires de loisirs qui comprennent un centre d'agrément de 12 000 pieds carrés conçu pour les activités et les rassemblements de groupe, une piscine de style complexe et une piscine pour la nage en longueur, des courts de tennis et de pickleball, un chien parc et plus. Del Webb Wildlight aura plus de 10 miles de sentiers pédestres qui serpentent à travers la communauté, reliant le quartier à d'autres parcs, commodités, le YMCA et les restaurants de quartier à Wildlight.


Un modèle parfait de durabilité à Amelia Island, en Floride - Recettes

Cette superbe maison d'idée de vie du sud a été conçue par Concepts historiques en collaboration avec Maisons au bord de la rivière, situé sur Crane Island, une île privée au large d'Amelia Island, en Floride. Cette maison de plage accueillante a été construite à partir de zéro, sur une propriété avec de vastes chênes et des vues côtières fascinantes. Comprenant 4 540 pieds carrés d'espace de vie, il y a quatre chambres, une chambre avec lits superposés et cinq salles de bains et demie.

La conception de cette maison Lowcountry s'inspire de l'eau, de la plage et du paysage, où la protection des chênes vivants était une priorité absolue. Des touches d'architecture victorienne peuvent être trouvées dans la façade extérieure, des porches à double hauteur et des menuiseries ornementales au toit à pignon typiquement sud. Créant une esthétique intemporelle, l'équipe du projet a revêtu cette maison d'un mélange de bardage à clin résistant à la pourriture, de bardage lisse et de planches et lattes de la collection Aspyre de James Hardie.

Au dessus: La peinture blanche sur la façade extérieure est Drift of Mist SW 9166 – Sherwin-Williams, tandis que la porte est peinte en Blustery Sky SW 9140 – Sherwin-Williams. Flanquant la porte d'entrée se trouvent des jardinières en béton provenant de Birch Lane. Une lanterne à montage sur joug au-dessus de la porte, ainsi que deux lanternes murales proviennent toutes de Carolina Lanterns & Lighting.

Ce que nous aimons : Cette maison idée Southern Living

Dites-nous: Quels détails de cette maison avez-vous trouvés les plus inspirants et pourquoi dans les commentaires ci-dessous !

Noter: N'oubliez pas de jeter un coup d'œil à une autre maison d'idées Southern Living ultra-inspirante que nous avons présentée ici sur One Kindesign: Southern Living Idea House en Géorgie: Farmhouse Renovation.

Au dessus: Une entrée accueillante comprend des lanternes Lorford Smoke Bell de Circa Lighting.

Heather Chadduck Interiors est chargée de transformer cette maison en un espace chaleureux et invitant pour la vie et le divertissement en famille.

Au dessus: Tout le mur du fond du salon s'ouvre sur le porche, gracieuseté de Ultimate Bi-Fold Doors de Marvin.

Au dessus: Les murs du salon sont peints en Classic Light Buff SW 0050 – Sherwin-Williams, tandis que le plafond est en Pure White SW 7005.

Au dessus: Cette cuisine lumineuse et aérée a été conçue en forme de L, conçue pour que la personne qui cuisine reste connectée à ceux qu'elle divertit. La cuisine offre beaucoup de rangement, y compris des appareils électroménagers pour ranger des articles tels qu'une cafetière. Le garde-manger dissimulé se trouve derrière deux portes d'armoire à gauche de la cuisinière. Au-dessus de l'île se trouvent les mini suspensions Urban Renewal, de Clarkson Lighting. Le plan de travail de la cuisine est en quartzite blanc Scorpious, poli à plat - First Coast Supply.

Au dessus: Le garde-manger caché comprend des étagères ouvertes, des tiroirs coulissants en fil métallique et de nombreux rangements fonctionnels. Le sol est en ardoise.

Au dessus: Sur les murs, ME1562 – Magnolia Home – Papier Peint French Ticking, disponible dans les magasins Sherwin-Williams.

Au dessus: Au-dessus de la gamme se trouve un revêtement mural tropical sépia peint à la main de Gracie. Le plexiglas protège le papier des éclaboussures. La hotte en plâtre vénitien est peinte en Tinsmith SW 7657 – Sherwin-Williams.

Au dessus: Les fenêtres sont l'Ultimate Double Hung G2 Marvin.

Au dessus: Dînez en plein air sur le porche tout en profitant de la vue sur la côte sur les confortables chaises de salle à manger Oriana et une table en teck, provenant de Birch Lane. Zuri Premium Decking a été utilisé sur le sol, dont l'apparence a un aspect de bois dur. Le luminaire est le Biloxi - Pendentif Mount de Carolina Lanterns.

Au dessus: Maximisant le magnifique paysage qui entoure cette Southern Living Idea House, l'équipe du projet a conçu près de 1 400 pieds carrés d'espace de vie extérieur. Les meubles en fer forgé sont les canapés de patio et les fauteuils club Provence, provenant de Birch Lane. Le tronc Beige Roscoe est également de Birch Lane. Un auvent rétractable aide à protéger cet espace du soleil, provenant de SunSetter.

Au dessus: Un porche grillagé quatre saisons dispose d'un foyer pour la chaleur et l'ambiance. Les meubles proviennent de Salt Cottage Home. L'espace est mis à la terre par un tapis brun tissé à la main Carena Weave, de Birch Lane.

Au dessus: Le chariot de bar est le Bungalow Bar à Walnut, Salt Cottage Home.

Au dessus: Dans la chambre, les architectes ont fait apparaître l'espace comme s'il s'agissait autrefois d'un porche, avec des contreventements exposés sur les murs. Un lit en acajou fait à la main est fabriqué par Reid Classics. Les murs sont peints en Westhighland White SW 7566 – Sherwin-Williams.

Au dessus: Cette retraite inondée de lumière fait partie de la chambre principale.

Au dessus: Dans la salle de bain principale, les vanités doubles sont peintes en Herbal Wash SW 7739 – Sherwin Williams. Le matériel est le Emtek-Providence Knobs. Le comptoir est le Monte Blanc Quartzite Flat Polish — First Coast Supply. Une baignoire en fonte Balmoral est de Cheviot Products, de couleur assortie à Rookwood Dark Green SW 2816 – Sherwin Williams.

Au dessus: Dans le vestiaire, le pot de remplissage mural pour chien est le Brizo-Artesso. Au plafond, le pendentif est le Circa Lighting - Precision Small Pendant (KW 5221PN-WG).

Au dessus: Dans le vestiaire, la peinture au tableau sur une huche intégrée fournit un centre de messagerie fantastique pour une famille occupée. La huche est peinte en Grecian Ivory SW 7541 – Sherwin-Williams. Les murs et les garnitures sont peints en Classic Light Buff SW 0050 – Sherwin-Williams.

Au dessus: Dans la salle de lavage, l'ardoise est utilisée sur le comptoir et le sol. Les armoires et les garnitures sont peintes en Grecian Ivory SW 7541 – Sherwin-Williams. Sur les murs, TISSU DESMOND en Espresso de Sister Parish.

Au dessus: Dans la salle de bain en poudre, le lambris est peint en Refuge SW 6228 -Sherwin-Williams. Ci-dessus, le papier peint est Meg Braff Designs’ Little Egypt à Iznik. La vanité est le lavabo en marbre Templeton de Birch Lane.

Au dessus: Un mur de galerie d'art est illuminé par une lampe à tableau Cosmopolitan 30″ de Circa Lighting. La collection d'art est de l'artiste Catherine Booker Jones.

Au dessus: L'escalier est situé à l'avant de la maison afin de maximiser la vue de toutes les pièces vers l'eau. Pour créer de l'intérêt et une touche moderne sont Marvin Windows. Le sentiment général de cet espace est comme monter un phare!

Au dessus: Dans le couloir de 6 pieds de large, les murs à clin sont peints en Westhighland White SW 7566 – Sherwin-Williams. Ajoutant une touche de couleur à cet espace, le plafond est peint en Lullaby SW 9136 – Sherwin-Williams. Les consoles en osier festonné proviennent de Mainly Baskets.

Au dessus: Une salle de jeux/salle à manger comprend des tables de jeu avec des plateaux en acrylique durable, d'Oomph Home. Les banquettes en forme de L sont de Lee Industries.

Au dessus: Juste à côté de la salle de jeux se trouve ce porche relaxant, doté d'une balançoire de l'Original Charleston Bedswing.

Au dessus: Sur le sol du porche, deux couleurs ont été utilisées pour créer un effet rayé - gris patiné et marron, de Zuri Premium Decking.

Au dessus: Dans cette chambre confortable, les moulures des fenêtres et les plinthes sont peintes en Jasper Stone SW 9133 – Sherwin-Williams. Le plafond est peint en Sea Salt SW 6204 – Sherwin-Williams, offrant un contraste subtil avec les murs blancs - Alabaster SW 7008.

Au dessus: Dans toute cette maison, les portes sont peintes en Classic Light Buff SW 0050 – Sherwin-Williams.

Au dessus: Des tables de chevet avec une lampe de table Circa Lighting en porcelaine Ice Blue sont flanquées du lit. Un vase rempli de fleurs fraîchement coupées est le conseil d'hébergement incontournable du décorateur d'intérieur pour accueillir les invités pour la nuit.

Au dessus: Dans la salle de bain des invités attenante, ce meuble-lavabo double est peint en Jasper Stone SW 9133 – Sherwin-Williams. Le comptoir est en marbre Carrera de First Coast Supply. Sur les murs, le papier peint est le Dianthus Chintz – Lapis – Ivory Linen, de Soane Britain.

Au dessus: Cette belle chambre d'hôtes dispose d'une paire de lits jumeaux de Reid Classics. Une couleur de mur neutre est peinte en Alabaster SW 7008 – Sherwin-Williams. Au plafond, la couleur de la peinture a été choisie pour rappeler le coucher de soleil idyllique, Nearly Peach SW 6336.

Au dessus: Le meuble-lavabo a une esthétique à l'ancienne, avec du tissu et du papier peint en ‘Santiago in Sand’, par Clay McLaurin Studio. La chaise est la chaise traîneau à jupe 7551-01 de Lee Industries.

Au dessus: Les lits superposés intégrés s'intègrent dans un espace de la taille d'un placard, de 8 pieds sur 10 pieds. Les murs, les moulures et les lits superposés sont peints en High Reflective White SW 7757 – Sherwin-Williams. Les rideaux et le revêtement mural assorti au plafond sont de ‘Santa Barbara Ikat’, de Schumacher.

Au dessus: Dans une salle de bain d'entrée pour accueillir la chambre avec lits superposés, des rayures sont créées au sol à l'aide de tuiles penny. Tout l'espace est peint en Pure White SW 7005 – Sherwin-Williams. Un évier de ferme à jupe maintient cet espace décontracté, accentué par un miroir en corde pour une touche balnéaire.

Au dessus: Le revêtement de sol est le Soho Studio Corp, Simple 1" Circles in Sky Blue, Gris and White - Dimensions in Tile and Stone.

Au dessus: Les portes de garage sont les Canyon Ridge de Coplay Door. Les portes de garage et les volets sont peints en Debonair SW 9139 – Sherwin-Williams. Au-dessus du garage de cette Southern Living Idea House se trouve une suite de belle-mère, parfaite pour accueillir des invités pour la nuit.

Au dessus: Le design serein de cet espace invité au-dessus du garage a été inspiré par la photographie de plage d'art au-dessus du lit, par David Hillegas. Les murs sont peints en Lullaby SW 9136 – Sherwin-Williams. Le lit à baldaquin provient de Birch Lane, avec une tête de lit et un pied de lit recouverts de tissu. Au plafond, un papier peint à motifs — Southwind Collection in White on Powder, Meg Braff Designs.

Au dessus: Le canapé d'invité invitant est le canapé d'appartement 3853-11 de Lee Industries.

Au dessus: Le carrelage mural de la salle de bain est 3合 MAIO Cracked Aqua de Roca, — Dimensions in Tile and Stone. Aux sols, Tuile Prima TMMS, White Penny — Dimensions en Tuile et Pierre.

Photos: Laurey W. Glenn/Vie du Sud

Dois savoir: Les dessins grandeur nature et les documents de construction complets de cette maison d'idée de Southern Living peuvent être achetés sur Southern Living.


Où manger à Amelia Island si vous ne voulez pas ressembler à un touriste

En ajoutant votre e-mail, vous acceptez de recevoir des mises à jour sur Spoon University Healthier

Nichée à une heure de la plus grande ville du pays (en termes de superficie), Amelia Island est un havre de plages tranquilles, de boutiques à l'ancienne et d'habitants sympathiques. Il n'est donc pas surprenant que cette jolie ville du sud abrite une scène culinaire incroyable, avec des offres allant des fruits de mer frais à certains des hamburgers les plus juteux que vous ayez jamais mangés en dessous de la gamme Mason Dixon.

Malheureusement, l'île reçoit également sa juste part de touristes, laissant les gens choisir des plats et des restaurants de base, plutôt que les joyaux locaux. Heureusement pour vous, nous avons sélectionné dix restaurants que les habitants adorent, vous pouvez donc totalement prétendre que vous vivez sur Amelia Island depuis toujours.

1. 29 South Eats

Photo gracieuseté de @sschwartz2929 sur Instagram

Qu'est-ce qu'une ville sans un restaurant de la ferme à la table ? 29 South Eats adopte cette approche avec une variété d'aliments du sud différents, y compris des côtelettes de porc saumurées au thé et un hamburger au foie gras. Gardez cependant de la place pour le dessert, car leur pouding au pain au café et aux beignets réinventera totalement la façon dont vous appréciez votre cuppa Joe.

2. Savoureux

Photo gracieuseté de @coch21 sur Instagram

Oubliez ce que vous savez sur les hamburgers et les frites. Tasty's recouvre ses frites de patates douces de "sugga butta brun", mais vous pouvez aussi les faire piquantes, si vous aimez ça. Ils ont un spécial différent pour chaque jour de la semaine, mais si vous ne creusez pas vraiment une galette, ils ont aussi des hot-dogs et des rouleaux de homard - qui sont tous aussi bons.

3. Shake aux fruits de mer de Timoti

Photo gracieuseté de @thesaramagnolia sur Instagram

Le nombre de restaurants qui servent des fruits de mer sur Amelia Island peut être épuisant, mais celui-ci vaut absolument le détour pour sa grande variété. Toutes leurs options de fruits de mer peuvent être frites, noircies ou grillées, mais vous pouvez également prendre des tacos ou un bol poké pour accompagner votre panier.

4. Arte Pizza

Photo gracieuseté de @shershearey sur Instagram

Quand vous entendez « côtier », vous ne pensez pas automatiquement aux pizzas gastronomiques, mais ce restaurant prouve que vous devriez le faire. Nichée derrière le quartier commerçant du centre-ville se trouve cette authentique pizzeria, avec des tartes au feu de bois que vous n'oublierez pas de si tôt.

5. Soft Serve de DeNucci

Photo gracieuseté de @electrichaal sur Instagram

Devinez quels gamins, il y a d'autres endroits où vous pouvez trouver Dole Whip en dehors de Disney World. Ils ont aussi beaucoup de crèmes glacées molles et régulières, et vous pouvez obtenir n'importe quoi trempé dans une coquille de chocolat qui se brise à chaque bouchée. L'arrêt parfait avant ou après une longue journée à la plage.

6. Le porche de Leddy

Photo gracieuseté de @shauncie sur Instagram

Leddy's Porch est connu pour son poulet et ses gaufres, mais le reste de son menu est à la hauteur de sa fabuleuse interprétation du plat emblématique. Assurez-vous de vous procurer une poignée de leurs biscuits au babeurre, qui sont encore plus feuilletés et plus friables que ceux que votre grand-mère préparait.

7. Café aux graines de moutarde

Photo gracieuseté de @lighter_life_with_emy sur Instagram

Ce petit café est caché dans un magasin d'aliments naturels, mais une fois que vous l'aurez trouvé, vous reviendrez certainement. Chacun de leurs éléments de menu est préparé avec une « alimentation consciente », ce qui signifie qu'ils recherchent des produits biologiques, de la volaille en plein air et du poisson sauvage, entre autres. Si vous avez de la chance, vous y irez quand ils auront le burger portobello comme plat du jour, qui est servi avec un aïoli crémeux au parmesan.

8. Ciao

Photo gracieuseté de @nomsnnosh sur Instagram

Qui vient dans une ville balnéaire pour la cuisine italienne ? Pas mal de monde en fait, puisque Ciao c'est la cuisine italienne à son meilleur. Leur tortelloni aux cèpes propose une sauce à la crème à la truffe arrosée de tendres poches de pâtes farcies aux champignons, vous faisant sentir AF chic dans une si petite ville.

9. Sabbia

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Linda V. sur yelp.com

Sabbia sert une cuisine de rue méditerranéenne, ce qui constitue une pause agréable par rapport aux restaurants proposant les pâtes traditionnelles aux crevettes frites et aux fruits de mer que les visiteurs affluent souvent. Vous pouvez prendre quelques tranches de leur pita chaud et de leurs trempettes maison, ou si vous avez envie de quelque chose de lourd, leur hamburger Mykonos - un mélange d'agneau et de bœuf, servi sur une salade fraîche dans un pita ouvert.

10. Café Karibo

Photo gracieuseté de @tracyaweiss sur Instagram

Karibo est connu pour ses options éclectiques qui sont gastronomiques sans le prix gastronomique. Leur menu propose un vaste assemblage de saveurs et de plats, tels que leur «crabby con queso», qui ajoute une touche côtière à la trempette mexicaine épicée. Mieux encore, juste à côté se trouve leur pub Karibrew, proposant de la bière faite sur place dans une atmosphère décontractée.


Cours de cuisine de destination pour les vacances d'été

Quand vous pensez aux activités de vacances d'été, qu'est-ce qui vous vient à l'esprit ? Plongée en apnée? Le golf? Pose au bord de la piscine ? Que diriez-vous d'apprendre à concocter une pâte sèche moyenne ou comment bien fileter un poisson ? Alors que l'intérêt pour tout ce qui est culinaire continue de monter en flèche, de plus en plus de centres de villégiature et de destinations de vacances ajoutent des cours de cuisine à leurs listes d'activités. Les programmes vont d'intensifs d'une semaine à des démonstrations plus décontractées avec des accords mets-vins, mais tous sont conçus pour vous apprendre quelques trucs du métier pendant que vous vous prélassez dans un cadre magnifique, vous renvoyant chez vous avec un souvenir habile qui vous rappellera vos vacances toute l'année.

Voici quelques endroits en Amérique du Nord pour des cours de cuisine pour les vacances :

Nouvelles grillades américaines : Restaurant de sel au Ritz-Carlton, Amelia Island
Amelia Island, Floride
Le Ritz-Carlton à Amelia Island, l'une des îles-barrières au large des côtes de la Floride, propose régulièrement des forfaits d'école de cuisine dans son restaurant phare Salt. Naturellement, la session d'été (17-18 août) met l'accent sur l'art du grill. Au cours de l'école de cuisine de deux jours, qui se déroule à la fois à l'intérieur du restaurant et dans la cour adjacente à l'océan, le chef de cuisine Rick Laughlin couvrira les grillades, le fumage, le braisage et la fabrication de sauces. Les invités apprendront à fumer leurs propres sels et à griller des plats allant de la poitrine aux côtes levées en passant par le vivaneau rouge entier en croûte de sel.
Paquet: À partir de 879 $ pour un invité et de 1239 $ pour deux, comprend deux nuits dans une chambre avec vue sur la côte, deux jours de cours (de 9 h à 15 h), un petit-déjeuner quotidien, des déjeuners au champagne, un tablier et un livre de recettes. Les cours sont également disponibles sans hébergement pour 339 $ par personne.
Téléphoner: 904-277-1100

Cuisine de fruits de mer : Trout Point Lodge de la Nouvelle-Écosse
East Kemptville, Nouvelle-Écosse, Canada
Les cours de cuisine dans cet éco-lodge Relais & Chateaux rustique mais luxueux, caché dans la nature sauvage de la Nouvelle-Écosse, ont reçu des notes élevées de Voyage Forbes, États-Unis aujourd'hui, et bon appétit. Les cours de trois jours proposent des excursions sur la côte escarpée pour ramasser des coquillages et des mollusques, des techniques de cuisson des fruits de mer et des leçons sur les fruits de mer durables.
Paquet: 899 $ canadiens (environ 920 $ US) par personne pour deux nuits d'hébergement dans un bonbon junior de luxe, tous les repas, les cours et les excursions d'une journée, ainsi qu'une copie signée du livre de cuisine du lodge.
Téléphoner: 902-482-8360

Cuisinez comme un pro : BLT Steak au Trump International Hotel Waikiki Beach Walk
Honolulu, HI
Pour ceux qui ne veulent pas trop se distraire de leurs vacances de plage de sable blanc, les cours de BLT Steak offrent une brève pause de la
les difficultés de disposer et de siroter des boissons au parapluie. Dirigé par BLT Steak's
chef de cuisine Johan Svennson, les cours de l'après-midi, offerts
tout l'été, concentrez-vous sur les spécialités hawaïennes et coûte 65 $ par
personne.
Rendez-vous:
18 juin : Desserts d'été, dont glaces maison
16 juillet : Grillades de coquillages et écaillage d'huîtres, avec champagne et
accords vins blancs (il s'agit d'une démonstration et d'une dégustation en cuisine pour
95 $/personne)
20 août : Comment faire un tartare : steak, thon, saumon, sériole, tomate
17 septembre : déjeuners rapides avec des ingrédients de l'île (et comment préparer les célèbres popovers de BLT Steak)
Tarifs de l'hôtel : Allez sur trumpwaikikihotel.com
Téléphoner: 877-931-6140 (hôtel) 808-683-7440

L'expérience culinaire : Lake Austin Spa and Resort
Austin, Texas
Nommé le meilleur spa de destination en Amérique du Nord par Condé Nast Traveler, le Lake Austin Spa and Resort de 40 chambres, au Texas Hill Country, propose des forfaits culinaires mensuels d'une semaine axés sur une cuisine saine et adaptée aux spas. La session de juillet (11-17 juillet) met en vedette les chefs invités Sara Moulton et Casey Thompson, de Excellent chef la célébrité. Il n'y a pas de frais supplémentaires pour les cours, les clients peuvent donc en profiter en plus des forfaits spa standard. Voir le site Web pour les tarifs.
Téléphone : 800-847-5637

Bootcamp barbecue: Alisal Guest Ranch & Resort
Solvang, Californie
Pour ceux qui ne veulent tout simplement pas que l'été se termine, ce forfait (27-30 octobre) offre une chance en fin de saison de profiter de la cuisine du temps chaud. Situé au Alisal Guest Ranch, niché dans la luxuriante vallée de Santa Ynez, au milieu de la région viticole de Santa Barbara, le camp d'entraînement de quatre jours sur les grillades couvrira tout, du mélange d'épices aux grillades de viandes en passant par la maîtrise de l'art du four hollandais (avec beaucoup de temps libre pour faire de l'équitation et des soins au spa.) Le chef Frank Ostini, dont le Hitching Post II est largement présenté dans le film De côté, dirige les cours.
Paquet: À partir de 2500 $ pour quatre jours, trois nuits en occupation double. En plus des cours, des repas et de l'hébergement en chalet de luxe, comprend également un panier de bienvenue, des dîners spéciaux avec des vignerons et des maîtres brasseurs locaux, ainsi qu'un petit-déjeuner en voiture jusqu'à Old Adobe.
Téléphoner: 800-4-ALISAL ou 805-688-6411


Où rester

La grande dame de l'île est sans aucun doute le Ritz-Carlton Amelia Island, qui comprend plus de 400 chambres et quatre restaurants, plus un tennis sur place, un superbe spa et un parcours de golf 18 trous. Soyez pardonné si vous ne quittez jamais la propriété, d'autant plus que chaque chambre dispose également de son propre balcon, la plupart donnant sur les dunes paisibles qui bordent l'océan Atlantique. Cependant, nous vous recommandons d'explorer le complexe : les clients peuvent choisir entre des piscines intérieures et extérieures ou emprunter l'une des trois promenades privées jusqu'à l'hôtel et un quart de mile de plage immaculée. Assurez-vous de rencontrer Amelia, l'ara résident de l'hôtel, qui vous montrera son high-five (si vous le demandez gentiment).

Pour ceux qui recherchent quelque chose d'un peu plus discret, l'Amelia Schoolhouse Inn, construite en 1886 en tant qu'école de l'île, est le lieu de rencontre shabby-chic de nos rêves Pinterest. L'hôtel de charme de 17 chambres vient d'être rénové en 2018 et présente des détails charmants dans les chambres comme des planches sur les murs, des fauteuils confortables à oreilles à carreaux et même une cour avec un putting green.

Vidéos connexes


Un modèle parfait de durabilité à Amelia Island, en Floride - Recettes

Pelindaba Lavender est un producteur de premier plan de plants de lavande, distillateur d'huiles essentielles de lavande et artisan de produits à base de lavande.

Dans notre belle ferme de l'île de San Juan, nous entreprenons ces activités conformément aux normes environnementales, de vie saines et esthétiques les plus élevées.

Nous cultivons toutes nos fleurs de lavande dans nos propres champs certifiés biologiques et extrayons les huiles essentielles de ces fleurs dans notre propre distillerie sur place. À partir de ces fleurs et huiles essentielles, nous fabriquons à la main sur place une large gamme de produits botaniques, culinaires, de soins personnels, thérapeutiques, ménagers et de soins pour animaux de compagnie, tous basés sur l'extraordinaire éventail de propriétés naturelles de la lavande utilisées depuis plusieurs millénaires.

Ce modèle verticalement intégré d'agriculture durable, de développement de produits et de commercialisation nous permet de préserver les terres agricoles d'un développement ultérieur, de créer des opportunités d'emploi pour nos concitoyens insulaires, d'offrir une destination de beauté naturelle pour les insulaires et les visiteurs et, enfin et surtout, d'apporter une plus grande prise de conscience de la lavande en tant qu'alternative totalement naturelle et sûre aux produits synthétiques potentiellement nocifs utilisés dans de nombreuses sphères de la vie quotidienne moderne.

Nous pensons que ces efforts, poursuivis avec intégrité et passion, apporteront une grande satisfaction tant sur le plan humain qu'économique, et rendront pleinement justice à notre nom.

Pelindaba - « Lieu des grands rassemblements »

Un projet de préservation des espaces ouverts. C'est ce qui a tout déclenché. Un plan simple pour protéger une propriété paisible de la vallée de l'île San Juan, au large de la côte nord-ouest de l'État de Washington, entre le continent et l'île de Vancouver.

Plutôt que de le protéger passivement du développement résidentiel, le médecin-propriétaire-fondateur à la retraite Stephen Robins voulait partager l'espace ouvert avec d'autres résidents et visiteurs de l'île, et le rendre autonome en le rendant productif et en améliorant sa beauté naturelle.

Ainsi est né « PELINDABA », un mot zoulou qui remonte aux racines sud-africaines de Stephen et qui peut être traduit par « LIEU DE GRANDS RASSEMBLEMENTS » — un nom qui incorpore les deux éléments clés du concept original — de grands rassemblements de récoltes et de grands rassemblements de personnes.

Guided all along by our Vision, Pelindaba Lavender has continually evolved as it has grown, from its open space preservation origins to a successful sustainable agriculture and economic development prototype to the leading handcrafter and marketer of lavender-based products for self and home.

This evolution has been organic, each new activity being born out of the demand of necessity or the serendipity of opportunity. Throughout, however, the touchstone has been to ensure that nothing would compromise our purpose to do well by our our island environment – physically, economically and culturally — and our “above all, do no harm” ethos.

HISTORICAL HIGHLIGHTS

1998 – The Original Plan : Open Space Preservation

Simply to improve the appearance of the property by removing derelict outbuildings and fences and then planting the fields with a non-invasive, self-maintaining, physically attractive crop that would enhance the natural beauty of the landscape.

Seeking a crop that would satisfy several criteria – unique on the island, low water and fertilizer needs, and just as importantly one with a discernable path to economic viability – we eventually arrive at lavender and a simple plan – plant a small field and sell the crop to others to do with as they wished.


1999 – Execution

After considerable research, we prepare the fields, source and plant approximately 2,500 lavender starts, nurture them carefully and then hold our breath — which turns out to be quite unnecessary. The plants “take” spectacularly, and we are on our way.


2000 – Transformation

Encouraged, we plant another 5,000 plants. The same year, however, unanticipated changes in the market economics of lavender raw materials determine that we will have to go well beyond the modest limitations of the initial plan if we are ever to become economically sustainable. In a nutshell, we will have to become our own customers, so to speak, and venture into value-added lavender product handcrafting for ourselves.

Building our own Production Center and developing our own formulas, recipes and procedures, allow us to retain full product value within the venture. Doing so on the farm itself helps distinguish us from many others, not least in allowing us to further affirm our focus on quality by knowing intimately our source of flowers, buds and essential oil – our own organically certified fields!

It also allows us to extend the concept of locally sustainable agriculture by providing local employment opportunities for island-based handcrafters and artists.

This choice of a handcrafting rather than the less expensive mechanized manufacturing model for making products has its obvious downside however. We will have to sell the products ourselves through our own retail outlets rather than wholesale them to others – at least until we attain greater size and can recognize adequate economies of scale.


2001 – Opening to the Public

After two years of research and preparation, on 30 June 2001 we open our first store — The Gatehouse — as an on-farm Gift Store and Nursery. Committed at the same time to educating the public, we add a Demonstration Garden with more than 50 lavender cultivars demonstrating the wide diversity of this extraordinary plant genus.

In concert again with our original purpose, we also open up the fields for visitors to wander through and enjoy the vistas of lush rows of flowering fragrant plants. We add additional picnic facilities and also make the lawns and fields available for community and private functions, including weddings.

We also invite painters and photographers to paint and photograph for their artistic endeavors as and when they wish (never locking our gates) and for sculptors to exhibit their works.


2002 – Expanding our educational offerings

By popular demand, we start conducting frequent docent-guided tours for farm visitors as well as more programmatically for groups such as Elderhostel (now Road Scholar). We also host the first of our annual free-admission San Juan Island Lavender Festivals, with demonstrations, talks and workshops, accompanied by music, children’s activities, food and refreshments.

We complement these further by developing self-tour facilities with signage in key locations on the farm. Away from the farm, we actively support and help expand the concept of economically viable sustainable agriculture and organic farming practices throughout the County by giving talks to community and service groups, participating in the island’s Farmer’s Market, and mounting educational displays at the annual San Juan County Fair.

2003 – Website Upgrading

To accommodate our rapid growth in product sales, fueled by word of mouth and favorable press alike, we find we need to redesign our relatively primitive original website to better handle customer service and product fulfillment through our on-line store.


2004 – First Off-Farm Retail Presence

In response to popular demand, Pelindaba Lavender Friday Harbor opens in May in Friday Harbor as a hybrid Product Gallery and Refreshment Place. Being in the Pacific Northwest, we soon are obliged to add coffee to our initial offerings of Lavender teas. Lavender baked goods – both sweet and savory – are also offered, all made ourselves in our newly completed custom-built commercially certified Kitchen & Bakery at the farm.

To support the continuing growth in demand for our products, we plant another 8,000 plants and upgrade our distillation capacity by installing a 50-gallon still.

2005 – Pelindaba Lavender Friday Harbor as Gathering Place and Events Forum

With the addition of light lunches and suppers, the location becomes even more popular as an away-from-the-farm extension of the Gathering Place concept. It also becomes an island cultural haven, hosting book readings, musical and theatrical events, special interest forums, and film evenings.

2006 – Farming Activities Expand

Continuing to pace our growth, we plant another 4,000 plants.

2007 – Pelindaba Expands Off-island

Having thoroughly affirmed the appeal of our product line on the island, we decide to test its appeal elsewhere by opening Pelindaba Lavender Seattle in the heart of the city’s retail core.

The positive results of this test soon signal that we are ready for the next phase of growth. Having steadily increased our plantings over the years, we now add a further 6,000 plants to bring our total to approximately 25,000. Having also significantly enhanced our distillation and production facilities and methodologies, we have laid a solid foundation for what we now come to envision as a wider geographic expansion. While growth for its own sake is not our objective, we determine that this expansion will help secure the sustainability of the overall project.


2008 – Pelindaba Lavender Bellevue Square, Washington

This, the last in our trial program of retail outlet models in a variety of settings – farm, small town retail area, major city retail core, and now upscale regional mall – further establishes the viability of our retail expansion program concept as it draws many accolades.


2009 – Fire !

And then, in an early morning major conflagration, our entire administration, production, and inventory facilities burn to the ground from a fire apparently originating from the simple malfunction of a domestic clothes dryer. Pausing for perhaps two heartbeats, we rapidly secure temporary space and are up and running within a few weeks, all our data having being successfully backed up off-site. The fields and Gatehouse are unaffected, but as we need to replace our still, we build a new distillery with much greater capacity than previously, and commence construction of a new building to house our Administration, Production and Inventory activities — 14,000 square feet vs, the original 6,300.

A strategic review leads us to allowing the lease on the café/restaurant component of Pelindaba Lavender Friday Harbor to expire, but renewing the lease for the Product Gallery component. Popular and rewarding as the café/restaurant has become in many ways for many people, we decide to concentrate our efforts more fully on the expansion of our core lavender farming and product production enterprise.


2010 – Visitor Center

Behind the Gatehouse and adjacent to the new Distillery, we add a comprehensive exhibit area with panels, displays and video monitors to further enhance the educational experience of a farm visit. Recorded audio tours are subsequently made available to provide in-depth narrations as visitors wander the grounds, and the ever-popular lavender craft workshops from the festival are now offered in the new Visitor Center throughout the summer.

Allowing the leases of our two pilot off-island stores in Seattle and Bellevue to run out in the Spring, we close those stores and enter into a handful of limited term licensing arrangements as a trial exercise to learn how best to partner with others in expanding the world of Pelindaba. Having served their purpose, we allow them to lapse at the end of their various terms to make way for a future franchising program.

On the farming side, we harvest yet another bumper crop, and the new distillery allows us to dramatically improve the efficiency of our essential oil distillation operations.


2012 – Pelindaba Lavender La Conner, Washington

Though not originally in the plan, at her request we take over the product gallery originally opened by one of our employees who took out a Pelindaba Lavender retail license for the historic downtown area of La Conner, Washington, not far from the ferry to San Juan Island in March 2012. This provides us with a new mainland demonstration store as we begin to develop the infrastructure for our future franchising program, building further on the experience of our licensing trial program.

2014-15 – Pelindaba Lavender Franchising

We are approached by and then consult with franchising experts, develop a detailed Franchising Plan, and proceed with the further scale-up of our Production systems and farming operations.


2016 – Pelindaba Lavender Bainbridge Island, Washington

While waiting patiently for our frustratingly unproductive franchising consultants to link us up with franchise candidates, in May 2016 we decide to open another new store and product gallery, this time in the tourism-heavy downtown area of Bainbridge Island, Washington. The close proximity to the mainland ferry provides us with an additional demonstration store in close proximity to downtown Seattle.


2016 – Pelindaba Lavender Manitou Springs, Colorado

The opening of a new franchise store and product gallery in Manitou Springs, at the foot of the Pikes Peak Cog Railway in October 2016 begins our retail expansion beyond Washington State.


2017 – Pelindaba Lavender Amelia Island, Florida

Looking to have more franchise stores open in parts of the country whose opposite tourism seasons provide the opportunity to smooth out our huge product sales swings — hyperactive summers yet somnolent winters — prime us for the arrival of a new franchisee in the historic downtown of Fernandina Beach on Amelia Island in March 2017, thereby representing the first retail location on the East Coast.


2017 – Pelindaba Lavender Edmonds, Washington

A month later, challenging our logistics acrobatic prowess, we open another location this time closer to home in the very heart of downtown Edmonds in April 2017 that can serve the additional purpose of a north Seattle and mid-Puget Sound showroom for potential franchisees.


2018 – Pelindaba Lavender St. Augustine, Florida

Pleased with their performance in their first year of operation, the Amelia Island franchisee opens a second location in the heart of nearby St. Augustine, the oldest city in the US, in June 2018 and one of the most heavily visited destinations in north Florida.


2018 – Pelindaba Lavender Ashland, Oregon

The opening of a new franchise store and product gallery in downtown Ashland, home of the annual Oregon Shakespeare Festival, in July 2018 represents the continued retail expansion in the greater Pacific Northwest.


2018 – Pelindaba Lavender Sarasota, Florida

After a difficult experiment with a hybrid corporate/franchisee retail model in downtown Sarasota, FL a new franchisee takes over and (in 2019) moves the location to St Armands Circle, one of the prime retail shopping areas of South Florida.


2019 – Pelindaba Lavender Savannah, Georgia

May 2019 sees the continued retail expansion in the Southeast with a new franchisee in downtown Savannah, another destination highly popular with tourists, and almost immediately starts planning for a second store in Charleston, South Carolina.


Editorial Reviews

Revoir

Written to highlight the beautiful historic homes of Amelia Island, Dickie Anderson's new book is a testament to the importance of preservation of Florida's historic resources. Anderson is an ardent supporter and ambassador for Fernandina Beach and Amelia Island and the rich history surround this area. Many hours were spent researching each of these elegant ladies of Fernandina Beach's famed historic district to bring out their distinctly unique stories. Phyllis Davis, Executive Director, Amelia Island Museum of History. --Amelia Island Museum of History

Dickie Anderson is offering a priviledged glimpse into Amelia Island's unique, Eight Flag history. As a columnist and creator of "From The Porch", a much-loved weekly column in our island newspaper, The News Leader, Dickie has a unique perspective on the Amelia Island and its love and respect for its history. Ron Kurtz, Former Director Amelia Island Museum of History, Elderhostel lecturer --Elderhostel - Roads Scholars

Dickie Anderson is offering a priviledged glimpse into Amelia Island's unique, Eight Flag history. As a columnist and creator of "From The Porch", a much-loved weekly column in our island newspaper, The News Leader, Dickie has a unique perspective on the Amelia Island and its love and respect for its history. Ron Kurtz, Former Director Amelia Island Museum of History, Elderhostel lecturer --Elderhostel - Roads Scholars


Romance Novelist Gives Readers Recipes Used in Gripping Story

Irene: "The Goodbye Lie" is your first installment of a historical series set on Florida's Amelia Island. Please give us an overview of this romance novel.

Jane Marie: Eighteen-year-old Breelan Dunnigan and her cousin decide they need one last adventure before they marry husbands they have yet to meet. Under the watchful eye of an attractive ship's captain, they sail to New York City to visit family. With her cousin's innocent encouragement, Breelan makes some serious choices, which follow her home to Amelia Island. The consequences are dramatic and very deadly.

Irene: What inspired you to write "The Goodbye Lie"?

Jane Marie: I never had any intention of becoming a writer until I found out my husband was going to be transferred from Amelia Island. I knew I'd be desperately homesick, so I began thinking how writing a book about the island would be a great way to remember the place.

Irene: Please tell our reading audience how you came up with the characters, and did you model them after any particular people that you know?

Jane Marie: Before I could put pencil to paper, a fisherman selling his catch walked into the store where I was working. He was wearing a yellow slicker, had craggy skin, auburn curls any woman would envy, and powder blue eyes, the color of a husky dog. When he left, I realized I had the first character for "The Goodbye Lie." I named him Catfish.

I can tell you that the matriarch in "The Goodbye Lie," Miss Ella, is based on my wonderful mother. She prizes her family above all else. She's a strong woman, able to endure when those around her shatter.

Irene: Does your mother know that you based one of the characters after her? If she does, what is her reaction?

Jane Marie: No. My mother passed away long before I ever thought about writing "The Goodbye Lie." The book is dedicated to my father, so he knows, and is very pleased and proud. He sees shades of his wife in Miss Ella.

Irene: Quite often a writer will put some of their own personality into the character. Is there one in particular that alludes to your own experiences?

Jane Marie: Breelan plays hand bells, has a cat, and writes like I do. I can be impetuous at times as is she, but Bree's recklessness mars her life, whereas I've been much more fortunate.

Irene: Readers can browse your website and find jewelry as well as recipes that relate to the story. Tell us more about the experience readers can have besides just reading your book.

Jane Marie: I am proud to have over 50 articles on our website, http://www.graciousjanemarie.com/ (my sister / partner gave me the title of gracious because I love times past when romance was disguised with a stolen glance or a brush of a hand on an arm), that tie into "The Goodbye Lie." If you're reading the book and Grammy is serving her Coffee-Roasted Beef for Sunday dinner, the recipe is on site for you. Instructions for making a braided rug, church pew hankie doll, potato stamps, a tussie mussie, plus the history of joggling boards (also called courting boards), the Amelia Light (lighthouse), and Victorian theatre etiquette are just a few of the fun articles available for readers to continue the "Goodbye Lie" experience. I'm doing the same thing with the second book in the series, "Velvet Undertow," which will be available in the late summer of 2006. Martha Bear(TM), the mascot and spokesbear for our site, makes a cameo appearance in each of the novels in the series. At RascallyReaders.com, Martha Bear and her critter friends star in my silly short stories designed to encourage family reading. As children listen to / read Martha's adventures, they learn simple lessons about the core values of home, family and friends.

"The Goodbye Lie" Jewelry Collection is designed and handmade by my sister, Nancy Kamp, to honor the women in the story from Breelan and cousin Nora to sister Carolena, Aunt Noreen, Aunt Coe, Miss Ella, and even Grammy and Peeper, the friendly-fussing grandmothers.

Irene: Are the recipes your own creation or some of your favorites?

Jane Marie: Deviled Eggs are from my mother, Roasted Chestnuts from my father, Ham & Bean Soup from my husband, the Coffee-Roasted Beef is a cowboy recipe from his aunt in New Mexico. I've culled recipes from all over and worked them into the story. I wanted everyday home cooking that people like me could and did prepare. The recipes bring life to the story because readers can actually make, eat and enjoy some of the same foods the characters do.

Irene: Gerri Smith, a reviewer for Reader Views commented, "You are saddened, thrilled, surprised and angered," as she read the book. Obviously these emotions come up for most readers. Please tell us how you combine all the emotions into one plot in order to keep the readers turning pages.

Jane Marie: After the tornado in the opening scene, I introduce the large Dunnigan family as they go about their every day lives, squabbling, and laughing. My intention is to lull the reader into the easy living setting of a seaside town in 1882. The real adventure begins the first moment Breelan leaves the security of her little city. I want the reader to get angry at the foolish choices made, be saddened by the unexpected, be thrilled by the danger, and surprised by the conclusion.

Irene: How much and what research did you have to do for the story to happen in the late 1800s?

Jane Marie: I've always loved history, but I particularly enjoy the later 1800s. I took the classes offered at the Amelia Island Museum of History that focused on the town of Fernandina on Amelia Island. I learned, among other things, to look up at the interesting architectural elements of the still standing buildings down our Centre Street and around town. I incorporated some of actual people from the past into the story to add "fictional authenticity." I've spend countless hours doing what I love- discovering details of times gone by, to fill notebooks with lists of period social customs, activities, clothing, weather, politics of the time, food, etc. After the basic book was written, I went back and punched it up to add detail that turns a reader's black and white mental image to one bursting with textures and colors and the feeling that you're in the very parlor, the preverbal fly on the character's wall.

Irene: What is the difference between a historical romance novel and any other romance novel?

Jane Marie: In historical romance I have so much more to work with in regard to background material. Instead of the present day heroine going with a date to the hamburger stand and a movie where they might "make out," my historic heroine must prepare for the ball. This would include writing her r.s.v.p., choosing the perfect gown, tying her hair in rags to curl it, bathing not showering, a dusting of powder, all the proper layers of undergarments, donning her gown, gloves, and cape, being accompanied by a chaperone, filling out her dance card. All this, and she may only be touched by the gloved hand of her dance partner. The idea is to transport readers back in time so they, too, are fascinated by the lost glories of the past.

Irene: Do you have a particular romance novelist's writing that you admire and why?

Jane Marie: I saw the movie, "Gone with the Wind," when I was nine-years-old. That's when I fell in love with period romance, clothing and customs. I've been a "Windie" ever since and have a "Gone with the Wind" section on our website dedicated to Margaret Mitchell's masterpiece. You can read about my unforgettable experiences of attending the 50th anniversary costume balls in Atlanta, Georgia to honor the release of the book in 1936 and the film in 1939.

Irene: Did writing "The Goodbye Lie" have a broader mission than just being a good romance novel? If so, what was your mission in writing it?

Jane Marie: I wanted to say that no matter your misdeeds, the love of family is forever.

Irene: This is the first of a series of historical novels. Are you planning to use the same characters throughout the series?

Jane Marie: Yes. I purposely gave the Dunnigan family four children, a mother, father, two grandmothers, and a pesky aunt and her family next door so I would have plenty of folks with which to work. Remember, there are generations, past and present, I haven't mentioned in the story so far. My series can go on indefinitely! All the novels in the series stand alone. You will be able to read them out of order if you want to.

Irene: When will your next novel be published?

Jane Marie. The target date is early August 2006.

Irene: Thank you Jane Marie. Is there anything else that you would like your reading audience to know about you or your book?

Jane Marie: Thank you, Irene. Frankly, I just wish I could meet all potential readers out there because I've been told my enthusiasm and sincere love for my imaginary characters gets most folks I talk to all fired up and anxious to enter the "Goodbye Lie" world. So, here is a warm welcome to all.


Voir la vidéo: Thats Florida Reloaded - Entdecke den Sunshine State (Décembre 2021).