Recettes traditionnelles

The Last Hourah : Récapitulation des afters des Oscars 2013

The Last Hourah : Récapitulation des afters des Oscars 2013

La plus grande soirée d'Hollywood est allée et venue avec – avouons-le – pas une tonne de surprises. Les favoris Jennifer Lawrence, Daniel Day-Lewis, Christoph Waltz et Anne Hathaway ont remporté les plus grands prix d'acteur des Oscars tandis que le bébé de Ben Affleck et George Clooney, Argo, a remporté le plus grand honneur de la soirée, le meilleur film.

Alors que Seth MacFarlane a pris quelques risques ici et là, dans l'ensemble, il a joué la sécurité. En ce qui concerne les afters, voyons où les gagnants (et perdants) et les invités étaient sortis après le spectacle.

Quoi: Oscar Bash de Vanity Fair

Où: Hôtel Sunset Tower

Qui: Toute personne importante était là – Jennifer Lawrence, Anne Hathaway, Ben Affleck, Jennifer Garner, Amy Adams, Christoph Waltz et à peu près tous les invités se sont arrêtés à cette fête. Bien qu'il s'agisse d'une affaire de très haut niveau avec des éléments de menu comme le carpaccio d'artichaut, le gemelli alla Genovesi et le bar chilien, cette fête annuelle est également tristement célèbre pour ses hamburgers In-N-Out et ses cupcakes Magnolia Bakery Red Velvet qui sont passés toute la nuit . Quel était le champagne de prédilection ? Henriot Blanc de Blancs.

Quoi : Fête de la Fondation Elton John's AIDS

Où: Une tente à West Hollywood Park

Qui: Avec Britney Spears et Kim Kardashian sur la liste, il est sûr de dire que la liste des invités était assez éclectique. Miley Cyrus, Michael Bublé, Chris Brown, Adele et bien d'autres étaient présents. Le menu, créé par Gordon Ramsay, comprenait des côtes levées, du vivaneau rouge et du pudding au caramel collant. Quant aux gorgées, c'était Veuve Clicquot et le vin Bianchi était au bar.

Quoi : Bal des gouverneurs

Où: L'hôtel Roosevelt

Qui: En tant qu'after-party officielle des Oscars, le Governors Ball est pratiquement obligatoire pour les invités – et ils l'ont effectivement fait. Amy Adams, Charlize Theron, George Clooney, Bradley Cooper, Ben Affleck, Adele et tous les autres grands noms ont apprécié le menu long, complet et semi-sain du chef Wolfgang Puck, qui dirige le menu du bal depuis près de deux décennies.

Ses plats emblématiques comme la tourte au poulet, les curseurs de bœuf de Kobe et les tacos au tartare de thon étaient au menu, en plus d'une pléthore de poissons et de fruits de mer comme le homard avec sauce aux haricots noirs, la pizza au saumon fumé, le caviar, les sushis et son emblématique Oscar au saumon fumé. blinis en forme d'Oscar.


« Life of Pi », « Argo » remportent gros aux Oscars. NBC prend une grosse chute.

Le Maigre : J'ai gardé mes tweets au minimum pendant les Oscars. Tout comme le réveillon du Nouvel An et la Saint-Patrick sont une soirée amateur pour les buveurs, les Oscars sont une soirée amateur pour les tweeters. Les gros titres de lundi incluent un récapitulatif des Oscars (le spectacle s'est terminé, n'est-ce pas?) Ainsi que qui a remporté le box-office du week-end.

Dose quotidienne: Les navetteurs de la ville de New York seront bombardés de nouvelles publicités faisant la promotion d'Aereo, l'opérateur de télévision payante over-the-top lancé l'année dernière. Aereo, dont les bailleurs de fonds incluent le magnat des médias Barry Diller, a été lancé l'année dernière et essaie maintenant de faire passer son service à la vitesse supérieure même s'il est au milieu de batailles de droits d'auteur avec les diffuseurs. Aereo transmet les signaux des diffuseurs aux consommateurs via Internet.

Quelque chose pour tout le monde aux Oscars. "Argo", le thriller réalisé par Ben Affleck et basé sur l'histoire vraie du sauvetage audacieux de six Américains cachés en Iran, a remporté l'Oscar du meilleur film. Il a également remporté le prix du meilleur scénario adapté. Mais aucun film n'a dominé les récompenses. "Life of Pi" a également connu une grande soirée, remportant quatre Oscars, dont celui du meilleur réalisateur pour Ang Lee. "Lincoln" de Steven Spielberg n'est pas reparti les mains vides non plus puisque Daniel Day Lewis a remporté le prix du meilleur acteur. Analyse du grand soir d'Hollywood par le Los Angeles Times, le New York Times, le Wall Street Journal et Variety.

Il a dit quoi? Les critiques étaient partout sur la performance de Seth MacFarlane en tant qu'hôte des Oscars. MacFarlane, le créateur de "Family Guy" et réalisateur du film à succès "Ted", était un choix peu orthodoxe pour accueillir les Oscars. Comme prévu, il a livré des blagues d'un goût douteux, dont certaines étaient drôles et d'autres qui tombaient à plat. Mais est-ce que lui et une grande partie de la série avaient un côté misogyne? Critiques du Los Angeles Times, du New York Times, de USA Today, du Hollywood Reporter et de Deadline Hollywood.

Billetterie volée. "Identity Thief" a décroché la première place au box-office, ce qui en dit plus sur ce qui a ouvert le week-end dernier que sur la résistance de la comédie. "Identity Thief" a rapporté 14 millions de dollars, ce qui dépassait les 13 millions de dollars du film d'action "Snitch". Récapitulations du box-office du Los Angeles Times et Movie City News.

Tomber vite. L'automne dernier, tout le monde a écrit des histoires sur les performances de NBC. Son nouveau drame "Revolution", l'émission de talents musicaux "The Voice" et le football de la NFL ont augmenté les cotes d'écoute, et tout le monde pensait que le réseau de paon volait haut. Mais l'hiver a fourni un réveil brutal alors que plusieurs autres de ses nouveaux spectacles ont échoué. Le New York Times est le dernier à peser sur les malheurs de NBC.

Faire des tours autour des réseaux. Le diffuseur par satellite Dish Network a trouvé un moyen de contourner l'interdiction du réseau de diffusion des publicités télévisées faisant la promotion du Hopper, son dispositif de saut de publicité. Dish a sponsorisé une voiture dans le Daytona 500, qui a été portée par Fox. Aucun mot si les réseaux riposteront lors d'une future course avec une voiture couverte d'autocollants disant que le saut commercial est une violation du droit d'auteur. En savoir plus sur le drive de Dish depuis AdWeek.

Dans le Los Angeles Times : Un regard sur Amy Sherman-Palladino, la force motrice du drame ABC "Bunheads"

Suis moi sur Twitter. Je suis enfin un tweeter vérifié ! @JBFlint.

Des Emmys aux Oscars.

Recevez notre newsletter Envelope remaniée pour une couverture exclusive de la saison des récompenses, des informations sur les coulisses et le commentaire du chroniqueur Glenn Whipp.

Vous pouvez occasionnellement recevoir du contenu promotionnel du Los Angeles Times.


Emmys 2013 : Avec 14 nominations, Netflix gagne en crédibilité

Ce n'est pas une chaîne de télévision. La plupart de ses téléspectateurs n'utilisent pas de télévision pour regarder ses programmes. Il ne dira même pas combien de personnes regardent ses émissions.

Mais rien de tout cela n'a empêché l'Académie des arts de la télévision et des sciences de montrer beaucoup d'amour pour Netflix. Sa programmation de contenu original a remporté 14 nominations aux Emmy Awards.

"House of Cards", le drame politique que Netflix a créé plus tôt cette année, a reçu neuf nominations, dont le meilleur drame et le meilleur acteur et actrice pour les stars Kevin Spacey et Robin Wright. Les nouveaux épisodes de "Arrested Development" ont été en quelque sorte snobés, mais Jason Bateman a obtenu un clin d'œil dans la catégorie du meilleur acteur de comédie.

Pour Netflix, les nominations sont un autre signe que son service de streaming est devenu une plate-forme légitime non seulement pour les vieux films et émissions de télévision, mais aussi pour le contenu original convaincant.

"Une grande télévision est une excellente télévision, peu importe où, quand et comment elle est appréciée", a déclaré Ted Sarandos, responsable du contenu de Netflix, dans un communiqué.

Si l'histoire est un guide, les victoires aux Emmy ne se traduisent généralement pas par des notes plus élevées, et Netflix pourrait bientôt le découvrir en ce qui concerne les abonnés. HBO remporte des Emmys depuis ce qui semble être une éternité et son nombre d'abonnés est relativement stable depuis plusieurs années.

Mais avec plus de 30 millions d'abonnés Netflix, les nominations sont plus une question de stature que de dollars pour Netflix. L'entreprise a dépensé beaucoup d'argent pour les campagnes Emmy car il était important d'envoyer un message à la communauté créative. Les nominations aux Emmy Awards et la reconnaissance des critiques permettront à Netflix de faire entrer plus de grands noms dans sa tente.


Le projet Hudson : réussite ou échec ?

Alors, que voudriez-vous en premier, la bonne ou la mauvaise nouvelle ? C'était l'année inaugurale du Hudson Project Music and Arts Festival à Saugerties, NY et des milliers de personnes attendaient avec impatience une expérience de type Camp Bisco. Après tout, il a été lancé par la même société de production, MCP Presents. À l'heure actuelle, si vous êtes impliqué dans la scène musicale, vous avez déjà entendu ce qui s'est passé le week-end dernier et certains des événements regrettables qui ont eu lieu. Voici le bon et le mauvais qui s'est passé au projet MUDson :

Les étapes :
Les scènes thématiques qui occupaient le terrain du festival comprenaient une caravane extérieure, trois tentes (ma préférée) et deux scènes principales extérieures. La remorque Jack Daniels était située le plus au nord et était fournie avec un bar complet et des bouteilles de whisky gonflables géantes. La grotte Catskill était juste à côté, la plus petite de toutes les tentes et accueillait des groupes tels que Araab Muzik, Holy Ghost et TOKiMONSTA. La scène de New York ne figurait pas à l'origine sur la liste des horaires fixés, mais était une tente assez grande située entre les deux autres tentes. La tente de cirque était la plus grandiose de toutes, accueillant les vibrations intenses de la foule lors de grands sets comme Keys N Krates, Excision et Moby. Les deux scènes principales, Explorer Stage et Empire Stage ont été installées presque côte à côte et ont alterné des décors comme The Flaming Lips, Atmosphere et Kendrick Lamar.

La production visuelle :
Détruisez-les avec des lasers !! L'éclairage dans la tente de cirque était de loin mon préféré à observer, cependant, toutes les scènes et tous les décors avaient des effets visuels exceptionnels.

Les vendeurs :
Des tapisseries, des pipes à tabac, des vêtements et des vendeurs de nourriture bordaient le siège social et les campings vendant tous les articles qu'un festival devrait avoir à offrir. L'odeur du délice qui flottait dans l'air m'a incité à me laisser tenter par un burrito végétalien, devenant ma nouvelle gâterie préférée du week-end.

La disposition générale du festival :
Il n'a pas fallu plus de 3 minutes pour marcher d'un côté à l'autre du terrain du festival, mais tout était très bien espacé. L'emplacement de chaque tente vous a permis de sauter entre les sets sans aucune pollution sonore.

Les vibrations :
Les gens étaient très contents des attitudes positives ! Et pourquoi ne devraient-ils pas l'être ? C'est quelque chose que nous attendions avec impatience toute l'année ! Un line-up de dope, une maison loin de chez soi pour le week-end, une chance d'explorer la terre et de rencontrer de nouveaux visages. “Les vibrations ici ont été vraiment folles, vraiment incroyables. Tout le monde est vraiment sympathique et prêt à interagir et c'était merveilleux.” Alex, Saugerties, NY.

Les afters :
Nous étions à New York, et la plupart venaient d'ici, où les bars ne ferment pas avant 4 heures du matin et les afters ne se terminent qu'après le lever du soleil. Alors pourquoi s'arrêter à 2h du matin quand la musique s'est terminée sur le terrain du festival ? La « scène secrète » en vedette était l'emblématique Bang On ! van qui était situé dans le terrain du camp de Manhattan à côté d'un étrange manoir hanté. Cela a commencé lorsque la musique s'est arrêtée, mais n'a été présenté que le vendredi soir.

Les airs du samedi après les heures d'ouverture provenaient du terrain de camping-car où se trouvaient quelques bus hippies ainsi que des DJ locaux qui filaient des rythmes sales à l'extérieur de leurs campeurs.

Les douches :
Il y avait plusieurs remorques-douches situées aux sièges sociaux Nord et Sud tout le week-end, aucune d'entre elles n'ayant jamais eu à faire la queue. Étant originaire de Californie, je suis tout à propos de l'expérience de camping. Mais devoir travailler, interviewer et réseauter, c'était ma grâce salvatrice pendant le week-end. Bien sûr, j'ai apporté une douche de camp solaire, mais savez-vous à quel point il est rafraîchissant de se déshabiller et de frotter la terre entre les orteils ?! Malheureusement, il y avait une flaque de boue géante à la sortie, donc cela n'a pas duré longtemps, mais cela valait vraiment la peine de 6 $ pour se sentir comme une toute nouvelle femme!

Et bien sûr, la MUSIQUE !!
Robert Delong– Wow, ce gars est un maniaque absolu de la meilleure façon possible. Va-et-vient entre des instruments variés, son one man band est irréprochable !

Bro Safari– Le meilleur set de la nuit ! Lui et MC Sharpness ont gardé la foule debout toute l'heure. Dans notre interview, Bro Safari explique que dans la scène DJ actuelle, il est essentiellement nécessaire d'être un MC. Il s'est plutôt concentré sur le DJing, alors il a amené MC Sharpness à bord et ils l'ont tué depuis.

Big Gigantic– Ils n'ont pas laissé un peu de pluie les empêcher de livrer l'un des sets les plus énergiques du week-end.

Moby (et notre interview impromptue avec lui !)

La porte d'attente de deux heures:
Ce n'était pas un bon début alors que nous attendions depuis 2 heures qu'ils ouvrent les portes. Beaucoup étaient arrivés tôt pour installer leur campement avant la tombée de la nuit. L'heure de début promise à 20 heures s'est transformée en un état d'anxiété et de confusion de 2 heures. “Nous devons juste nous occuper de quelques autres choses et ensuite nous vous ferons entrer les gars.” Je veux dire, combien de temps avez-vous vraiment besoin de vous occuper de toutes ces choses ? Ils ont eu plus qu'assez de temps pour planifier ce festival et faire en sorte que les choses se passent bien. Fort accent sur le mot « planifier ». C'était juste un présage de ce qui allait suivre.

Le personnel désemparé et la sécurité :
Ne vous méprenez pas, ces personnes étaient en fait très sympathiques, mais leurs informations étaient de travers. L'une des premières choses que j'ai entendues en récupérant mon bracelet à volonté, c'est qu'il n'y a pas de parking sur place. Cette femme était-elle au courant du nombre de personnes qui ont payé pour un laissez-passer de stationnement sur place ? D'où tirait-elle ses informations ? Nous avions PAYÉ pour cela. Nous avons fini par prendre la direction d'un préposé au parking et avons suivi l'une des navettes et voilà, le parking sur place ! C'est là que nous avons été piégés 4 jours plus tard, mais nous y reviendrons dans un instant.

À l'intérieur du festival et du terrain de camping, c'était "Je ne sais pas où se trouvent les objets trouvés". . “Piège absolument dégoûtant par les forces de l'ordre. C'était horrible. C'était complètement désorganisé. Pas de bueno. Plus jamais. Nous sommes allés au Camp Bisco depuis 8 ans et avons pensé que ce serait la même chose, mais en moins sale. Il y avait des caméras de sécurité sur les scènes et des drones qui volaient autour. Ils sont partout– Ryan, Providence, RI. Sans parler du nombre de points de contrôle de sécurité qu'il y avait. « Ce que je n'ai pas aimé, c'est qu'une fois le premier point de contrôle [de sécurité] passé, nous avons dû attendre encore un temps X pour obtenir les terrains de camping et passer un autre point de contrôle. Cela a retardé le processus et en a fait une grande épreuve, en laquelle il n'a pas eu besoin de se transformer. Cela aurait pu être beaucoup mieux géré.” – Tyler, Nyack, État de New York

Qu'ils le veuillent ou non, les drogues illégales font leur chemin dans ces types de festivals. Enfer, ils sont même vendus là-bas. Dans ces cas, tout ce que nous pouvons espérer, c'est que les gens soient prudents et intelligents quant à leur consommation en testant d'abord leurs médicaments. “J'ai traversé la sécurité à deux reprises samedi, à environ 3 heures d'intervalle le soir, et j'ai vu la sécurité confisquer 2 kits de test Bunk Police. Austin, New York, NY. Pourtant, des sacs et des balances défavorables étaient vendus au magasin général. “Dimanche soir, je suis allé faire une descente dans le magasin ‘festival 20 quelques balances numériques étranges à vendre.” Austin, New York, NY.

Une note positive à propos de la sécurité : samedi soir, on m'a dit qu'il y avait des chemises volées et que quelqu'un se faisait passer pour un agent de sécurité, volant des objets dans les tentes et les terrains de camping des gens. C'EST donc là que ma GoPro est allée ! Il est malheureux, improbable et difficile de rejeter la faute sur une seule personne. Étonnamment, l'une des 3 sociétés de sécurité embauchées, Marker Protection Services, a pris la faute, a travaillé avec moi et m'a obtenu une GoPro. C'est un petit geste pour montrer qu'ils sont là pour rendre les clients heureux.

La propreté des campings:
Je comprends, les port-a-potties sont généralement la quintessence du dégoût. Mais est-ce que cela les tuerait de les nettoyer régulièrement ? Ou ajouter quelques stations de lavage supplémentaires ? Pas étonnant que quelqu'un se soit jeté dans les douches. Nous avons eu la chance d'avoir quelques poubelles dans notre cour avant, mais elles n'ont pas été vidées une fois tout le week-end. Les déchets s'entassaient, tombaient au sol et se rassemblaient autour des bidons pendant trois jours. Pas une seule fois ils n'ont pensé à envoyer une équipe pour nettoyer les dégâts. À bien y penser, je n'ai jamais vu d'équipe de nettoyage dans les parages. Après la tempête, les campeurs en avaient tellement marre qu'ils ont dit « Vissez-le » pour nettoyer leurs emplacements de camping. Ils y ont même laissé des objets parce que c'était trop compliqué de les trimballer dans la boue et les rivières qui s'étaient formées. Si vous êtes venu avec absolument aucun équipement de camping, votre score au sol est suffisant pour être défini pour votre prochain camp.

Pas de plan d'évacuation :
Ils ont complètement préparé l'annonce qui a retenti dans les haut-parleurs de la scène vers 16h45 dimanche soir, mais leur conseil avisé était de faire évacuer tout le monde du festival et du camping pour se réfugier dans leurs véhicules. Mais attendez, qu'en est-il de ceux qui se sont garés hors site et ont pris la navette ? Oh oui, on leur a dit de trouver de la place dans un véhicule à proximité. Et s'ils ne pouvaient pas? Ils allaient juste être laissés pour compte ? Supposons qu'une tornade ait traversé. Absurde. La plupart des gens ont dit « fuck it » de toute façon et ont juste fait une fête sous la pluie, construisant des toboggans géants et utilisant leurs matelas pneumatiques comme radeaux.

Pas de Bassnectar :
Cela a peut-être été le plus gros coup de tous. Bordel notre sécurité, on veut du Bassnectar !! Pour la plupart des festivaliers, c'était la lumière au bout du tunnel. Le grand shazam. Le dernier hourra. N'importe qui comme moi pensait, “Ahh, tout va exploser dans BEAUCOUP de temps pour attraper le set de Lorin’s, qui était prévu pour 21h15. Une fois que la pluie s'est arrêtée, au départ, j'étais même prêt à sauter de la voiture et à aller sur la 12e planète ! Ce fut une grande déception lorsque nous avons été informés que le festival ne continuerait pas. “Les gens sont venus de si loin pour voir Nectar et comme, qu'est-ce que c'est que ça ? c'est mauvais.”– Ray de MA

L'impréparation générale des terrains :
Les terrains physiques de Winston Farms n'étaient pas équipés pour ce genre de tempête, encore moins pour toute sorte de pluie. Le sol se transformait instantanément en un bain de boue chaque fois que l'eau le frappait. Ils ont même laissé les campeurs s'installer dans les vallées où la pluie s'est accumulée et a formé des ruisseaux une fois que la tempête a frappé. Ils savaient que cette tempête arrivait. L'annonce était prête à être lancée aux campeurs.

Lundi matin a frappé et nous avons été forcés de quitter le terrain de camping pour trouver la fosse de boue géante occupant des centaines de voitures bloquées. Pas un membre du personnel sur place pour donner des directives, nous avons essayé de faire signe à l'un des 7 tracteurs qui avaient été amenés par les agriculteurs locaux, certains qui facturaient même des centaines de dollars pour un remorquage. Ce n'est qu'une heure et demie que nous avons découvert la file de personnes au sommet de la colline qui attendaient de monter sur l'un des tracteurs pour sauver leur voiture. C'était une autre attente de plus de 2 heures alors que tout ce que tout le monde voulait faire était de rentrer à la maison. Nous en avons déjà assez. Ceux qui sont restés impuissants sur les parkings étaient affamés et déshydratés et l'ont fait savoir via les réseaux sociaux. Le projet Hudson a annoncé qu'ils travaillaient « sans relâche » pour apporter de la nourriture et de l'eau autour des campings. CAMPING. Et ceux qui sont piégés dans les parkings ? Je n'ai vu qu'un seul travailleur pendant les 4 heures où nous étions coincés et il se promenait avec une caisse d'eau.

Pour reprendre les mots de Stewie Griffin, nous allons terminer ce "sandwich de compliment" sur une note positive. Dans l'ensemble, c'était la bonne décision de mettre fin au festival en raison du tonnerre et des éclairs produits par la violente tempête, comme conseillé par les services d'urgence du comté d'Ulster et le département de la santé. C'était pour notre sécurité à tous parce que l'eau et l'électricité ne se mélangent pas et que Dieu nous en préserve, quelque chose de tragique est arrivé à l'un des campeurs, la situation aurait été bien pire des deux côtés. Le Hudson Project a promis le remboursement des billets le dimanche, même si nous avons encore une demi-journée de musique. Cela signifie que les détenteurs de billets de 3 jours recevront un remboursement de 33,33 %, que les détenteurs de billets de 2 jours recevront 50 % de remboursement et que les personnes d'un jour du dimanche recevront un remboursement complet de 100 %. L'acheteur principal du billet doit soumettre les demandes de remboursement avant le 1er août. Cliquez ici pour en savoir plus et être remboursé dans les plus brefs délais.

Le projet Hudson a publié cette déclaration et pour cela, je leur donne mon respect. Quant à ce “projet,” diriez-vous que MCP Presents a réussi ou échoué ?


Oscars 2013 : la durée de la télédiffusion est rembourrée, mais pas historiquement

Alors que les répétitions de l'émission des Oscars de cette année ont duré près de quatre heures, certains se sont demandé si la télédiffusion pourrait donner au marathon record de 2002 de quatre heures et 23 minutes une course pour son argent.

Grâce à des coupes judicieuses de dernière minute, les Oscars organisés par Seth MacFarlane ont fini à la barre des trois heures et 35 minutes, bien en deçà des cinq émissions les plus longues des deux dernières décennies.

Pour ceux qui ont des souvenirs brumeux et colorés à l'eau, récapitulons le rouleau de déshonneur :

1. 2002 : quatre heures et 23 minutes (animateur, lauréat du meilleur film de Whoopi Goldberg : « A Beautiful Mind »)

2. 2000 : quatre heures et cinq minutes (animateur, gagnant de Billy Crystal, « American Beauty »)

3. 1999 : quatre heures et deux minutes (animateur, gagnant de Whoopi Goldberg, « Shakespeare in Love »)

4. 2007 : trois heures et 51 minutes (animatrice, gagnante d'Ellen DeGeneres, « The Departed »)

5. 1998 : trois heures et 47 minutes (animateur, gagnant de Billy Crystal, « Titanic »)

Ainsi, même si le spectacle de cette année peut avoir feutre plus longtemps (après avoir reconnu Quvenzhane Wallis, 9 ans dans le public, MacFarlane a plaisanté en disant que la star de "Amour", 86 ans, Emmanuelle Riva avait 9 ans lorsque le programme a commencé), cela ne s'est pas approché des proportions Whoopi/Billy. Ce n'était pas, selon les mots de l'une des chansons du medley « Les Misérables », « One Day More », sauf si vous regardiez sur la côte Est quand l'horloge sonnait minuit pendant que MacFarlane et Kristin Chenoweth chantaient le consolateur « Here's to les perdants."

Et, vraiment, étant donné le format restrictif des Oscars, son temps de fonctionnement de 215 minutes ne peut être aidé. "C'est deux heures de divertissement étincelant réparties sur un spectacle de quatre heures", a plaisanté l'animateur Johnny Carson en 1979. Bien sûr, sous la montre de Carson, le divertissement était, au mieux, étincelant et, au pire, supportable, ce qui le rend de plusieurs crans meilleur. que le spectacle de cette année.


Contenu

Teigen est né à Delta, dans l'Utah. [5] Sa mère, Vilailuck, est originaire de Thaïlande, tandis que son père, Ron, est un Américain d'origine norvégienne. [5] [6] Son nom de famille est généralement prononcé / t aɪ ɡ ə n / malgré cela, elle a déclaré qu'elle préfère la prononciation / ˈ t iː ɡ ən / . [3] Après sa naissance, Teigen et sa famille ont déménagé à Snohomish, Washington, où ses parents dirigeaient une taverne. [5]

Quand Teigen avait 15 ans, son père les a déménagés à Huntington Beach, en Californie, après le retour de sa mère en Thaïlande. Pendant ce temps, Teigen a travaillé dans un magasin de surf, où elle a décroché une campagne de mannequins avec la société de vêtements Billabong à travers les clients du magasin, et a été découverte par un photographe. [5] Dans sa première carrière de mannequin, Teigen a vécu à Miami, Floride, "pendant quatre ans, six mois de l'année". [7]

Teigen était un modèle de mallette sur le jeu télévisé Accord ou pas d'accord pendant le pilote et la première saison. [8] Elle est apparue dans le Sports illustrés numéro de maillot de bain en 2010, et a été nommé « Rookie of the Year ». [9] Son amie et collègue mannequin Brooklyn Decker l'avait présentée aux gens de Sports illustrés pour la jeter. [10] L'année suivante, elle a conçu et lancé une collection capsule avec la créatrice de maillots de bain DiNeila Brazil à la Mercedes-Benz Fashion Week Swim à Miami et est apparue en tant que personnage vedette dans le jeu vidéo Electronic Arts 2011 Besoin de vitesse : la course. [11] Elle a également filmé un spécial de Cooking Channel intitulé Biscuits et cocktails. [12]

Deux ans plus tard, elle était l'animatrice de la série de compétitions Employé modèle sur VH1. [13] Elle a également été présentée dans une autre émission spéciale de Cooking Channel, intitulée La faim de Chrissy Teigen, détaillant sa dégustation de menu de mariage avec son fiancé de l'époque, John Legend. [14] En octobre 2013, elle est apparue dans le clip de Legend pour la chanson "All of Me", qui présente également des images de leur mariage. [15] En avril 2014, Teigen a joué une version fictive d'elle-même en tant que conseillère relationnelle dans un À l'intérieur d'Amy Schumer esquisser. [16] La même année, elle apparaît sur la couverture du 50e anniversaire de la Sports Illustrated Swimsuit Issue avec Nina Agdal et Lily Aldridge. [17] [18] En janvier 2015, l'invité Teigen a joué dans la sitcom Le projet Mindy comme la petite amie de l'homme qui a pris la virginité du personnage principal. [19] En avril, elle devient co-animatrice de la série de concours musicaux Bataille de synchronisation labiale aux côtés de LL Cool J. [20] Teigen a co-organisé le 2015 Panneau d'affichage Music Awards avec Ludacris. [21]

De septembre 2015 à juin 2016, Teigen était styliste culinaire et panéliste dans le talk-show de jour syndiqué de Tyra Banks, FABLife. [22] En février 2016, Teigen a publié un livre intitulé Envies : des recettes pour tous les aliments que vous voulez manger, qui est devenu un New York Times best-seller et deuxième livre de cuisine le plus vendu de l'année. [23] [24] L'année suivante, elle a lancé une ligne de vêtements en collaboration avec la société de mode Revolve. [25] En septembre 2018, Teigen a publié son deuxième livre, intitulé Envies : faim de plus. [26] Simultanément, elle a sorti une gamme d'ustensiles de cuisine via Target. [27]

L'année suivante, Teigen est apparu en tant que juge pour la série de concours de comédie Apportez le drôle. [28] En novembre, Teigen a lancé un site Web de cuisine, Cravings by Chrissy Teigen, qui présente des recettes ainsi que des conseils de restaurant et de divertissement. [29] Cour de Chrissy, une série de style salle d'audience avec Teigen, a fait ses débuts en avril 2020 sur Quibi. Teigen a également été producteur exécutif de la série. [30] En mai 2021, Target avait cessé de proposer la gamme d'ustensiles de cuisine de Teigen, ce qui, selon un porte-parole de l'entreprise, était une « décision mutuelle ». [31]

Teigen s'identifie comme féministe et a l'intention d'élever ses enfants comme tels. [32] Teigen a fait des dons à l'organisation à but non lucratif Planned Parenthood en 2015 à la suite de la fusillade de Colorado Springs Planned Parenthood et à nouveau en 2017. [33] [34] Elle et son mari ont fait un don de 25 000 $ à March for Our Lives, un rassemblement contre la violence armée, en 2018. [35] Partisan des droits des immigrés, elle a prononcé un discours lors d'un événement Families Belong Together à Los Angeles la même année. [36] En mai 2020, Teigen a fait un don de 200 000 $ à des fonds de caution et de défense juridique pour aider les militants arrêtés lors de manifestations en réponse au meurtre de George Floyd. [37]

Teigen est un critique virulent de l'ancien président américain Donald Trump. [38] En juin 2018, elle a fait un don de 72 000 $ à l'American Civil Liberties Union, une organisation à but non lucratif, pour commémorer le 72e anniversaire de Trump. [39] Teigen et son mari ont soutenu Elizabeth Warren lors des primaires présidentielles du Parti démocrate de 2020. [40] Le couple a soutenu Joe Biden lors de l'élection présidentielle américaine de 2020. [41]

Teigen s'est fiancée au chanteur John Legend en décembre 2011, après quatre ans de relation. [42] Le couple s'est d'abord rencontré pendant le tournage de sa vidéo musicale de 2006 pour la chanson "Stéréo", dans laquelle elle a joué son intérêt amoureux. [43] Ils se sont mariés en septembre 2013, [43] célébrant leur mariage le 14 septembre à Côme, en Italie. [1] La chanson de Legend "All of Me" lui a été dédiée. [44] Ils résident à Beverly Hills, en Californie. [5]

Teigen et Legend ont deux enfants : une fille née en avril 2016 et un fils né en mai 2018. [45] [46] En 2020, le couple attendait un troisième enfant, [47] mais Teigen a eu un enfant mort-né en septembre. [48]

En mai 2021, le mannequin Courtney Stodden a déclaré qu'en 2011, Teigen leur avait tweeté et leur avait envoyé un message privé les exhortant à se suicider. [49] [50] Teigen s'est excusé plus tard auprès de Stodden, en disant qu'elle était "mortifiée et triste" et s'est référée à son passé comme un "troll peu sûr et cherchant l'attention." [51] Stodden a accepté ses excuses mais les a considérées comme une tentative de sauver ses partenariats commerciaux. [51]


Avis de brûlure Récapitulation finale de la série : Une belle fin

Dans la finale de la série de Avis de brûlure, Michael revient du bord du mal, mais constate que la seule façon d'obtenir la vie qu'il veut est de payer un prix terrible.

J'aimerais vraiment pouvoir prendre au moins une journée pour absorber cet épisode et peut-être le regarder quelques fois de plus avant d'avoir à écrire cette critique, mais il y a aussi quelque chose à dire pour simplement laisser aller ma réaction instinctive en premier.

Avis de brûlure Récapitulatif de l'épisode 11 de la saison 7 : Poussé jusqu'au point de rupture et au-delà >>

Beaucoup de choses se sont passées dans cet épisode que j'ai vu venir, mais c'était quand même l'épisode le plus émouvant de cette série que j'aie jamais vu. Et cela compte certains des épisodes incroyables que nous avons eu cette saison. Une chose sur laquelle je n'étais pas positif, mais j'avais beaucoup d'espoir qu'elle se produise, c'est que Michael (Jeffrey Donovan) a choisi Fi (Gabrielle Anwar) plutôt que Sonya (Alona Tal). En regardant tout ce qui s'est passé, cela semble être un choix évident maintenant, mais avec la façon dont il agissait la semaine dernière, qui savait ?

  • DE MAJEURS SPOILERS À VENIR !
  • Michael a tué Sonya et est retourné avec Fi chez ses amis.
  • L'équipe s'est rapidement retrouvée poursuivie par les hommes de James et la CIA. Michael a décidé que la seule façon de se libérer était d'attraper James eux-mêmes.
  • L'équipe a essayé d'obtenir un disque informatique qui éliminera James. Pendant la mission, les hommes de James ont entouré Maddie, Charlie et Jesse. Maddie a décidé de se sacrifier pour laisser Jesse et Charlie s'enfuir.
  • James a attrapé Michael et Fi. Ils ont essayé de s'échapper mais il a fait exploser une bombe. Sam est sorti avec le disque, mais Michael et Fi ne sont pas sortis du bâtiment.
  • La CIA a libéré Sam et Jesse et enterré Michael et Fi en héros. Sam et Jesse se sont tenus au-dessus de la tombe et ont remarqué que leurs amis avaient raté un grand enterrement, puis ont spéculé où se trouvaient Michael et Fi, avant de décider de commencer à travailler ensemble sur un nouveau travail.
  • En Irlande, Michael et Fi se sont assis devant un feu avec Charlie endormi sur les genoux de Michael. Ils étaient une famille.

Une fois que Michael a décidé de revenir du bon côté, lui et le reste de son équipe ont été confrontés à certains de leurs plus grands défis à ce jour. Strong (Jack Coleman), naturellement déçu de perdre James, a imposé à tous la CIA et les forces de l'ordre locales et ils ont dû fuir les gens de James (John Pyper-Ferguson) ainsi que la loi. Michael est arrivé à la conclusion que la seule façon d'être en sécurité était de capturer James eux-mêmes. Bien sûr, il voulait le faire par lui-même, mais son équipe ne le laisserait pas s'en tirer.

Avis de brûlure Résumé de l'épisode 10 de la saison 7 : Michael reviendra-t-il un jour ? >>

C'était fantastique de voir à quelle vitesse l'équipe de Michael s'est ralliée derrière lui dès qu'il est revenu au milieu d'eux. Il n'y avait pas de rancune, pas de culpabilité et tout le monde s'est remis au travail. J'ai aussi adoré le fait que, dès qu'ils ont vu où était sa tête, ils ont tous mis le kibosh sur son souhait de mort, mais rapidement. Une autre option possible que j'ai vue était que Michael se sacrifie pour le reste de l'équipe, mais ce n'est pas lui qui a obtenu cet honneur.

Oh man, just thinking about what Madeline (Sharon Gless) did for her son, her grandson and the rest of her makeshift family is making me tear up as I’m typing this. Throughout the series, Maddie has apologized over and over again for not defending Michael from his father when he was a little boy. And yet, without the abuse from his dad, Michael would not have become the man he was. Still, it seemed like Maddie always held that guilt inside, and her sacrifice was her way of finally paying back that debt. I had predicted that Maddie would die, but I didn’t imagine it would happen the way it did and I’m glad for that. In my head, I saw Maddie being the victim of James, causing Michael to seek revenge. The way the writers wrote it was imminently better. I should’ve known that Maddie was much too strong to go down under anything other than her own will.

After Maddie gave her life so that Jesse and Charlie could escape, the team went to work on their plan to get James and his entire network. In the end, James caught Michael and Fi and it appeared for a little while there that Maddie’s wasn’t going to be the only loss in this episode. I had a feeling we would see them again and I was right. Again, the writers handled it beautifully. Sending Sam (Bruce Campbell) and Jesse (Coby Bell) to the CIA with the disk to take down James’ network, clear their names and “bury” Michael and Fi as heroes. Leaving Michael and Fi to escape with Charlie.

Burn Notice Season 7 Episode 9 recap: Everything is a test >>

I seriously lost track of the amount of times this episode made me cry, but the biggest bawl-fest happened when I heard the soft Irish music as the camera went over the snow globe. When I saw Michael, with little Charlie asleep on his lap and Fi by his side, I was a wreck. But it was the final line that really, truly did me in. Michael asked Fi what he should tell Charlie about himself when his nephew grew up and her reply was the perfect way to bookend a series that will forever hold a special place in my heart.

“Start with the beginning: My name is Michael Westen and I used to be a spy.”

My favorite bits:

Michael shooting Sonya. There was no other choice, but still. Wow.

James ordering his people to give no mercy to Michael.

Michael and Fiona touching each other’s cheek before running off the roof. Pouah. What a moment.

“Figured we could use a bigger ride.” &mdash Yes!

Nearly dying through that long pause before Michael nodded his head after Sam asked if he was in.

Michael admitting that he almost didn’t pull that trigger. Wow.

“I knew if I was wrong about you, it didn’t matter if I got out of there alive.”

Jesse and Michael’s discussion about the supplies.

Oui! A reference to The Chin. My life is complete. Thank you, writers.

Michael driving the car into the shop. Whoa!

Michael taking that bullet &mdash like a boss. And then taking down the bad guy.

“You think it was tough being burned? You haven’t seen anything yet.”

The team refusing to hide while Michael went after James. Darn straight.

Michael reassuring his mom that Fi got to him before it was too late.

“I don’t want to lose another son.”

“Sometimes sacrifices have to be made.”

The party and the strawberry ice cream and the hug and… *bawls like a baby*

Michael pointing out that an armored car wouldn’t drive if its wheels weren’t on the ground.

“There’s a difference between a necessary risk and a death wish.”

Noticing that Jesse used the duct tape to close the bag.

Jesse reassuring Maddie that everything was going to be okay.

“I never had a family, and now I got one.”

“There is no way out. There is only the reckoning.”

The way Michael’s face fell when Maddie said she knew how to get Jesse and Charlie out.

“If saving you means I don’t get out of here, it’s fine with me.”

“I am so proud of the man you are.”

I held it together, right up until Maddie said goodbye to Charlie. That was the moment I was a goner.

Michael declaring that he wanted to fight and that he owed it to his mom to use the second chance she gave him.

“Should we shoot them?” &mdash Nice reference to the pilot.

Maddie smoking that last cigarette

“This one’s for my boys.” &mdash Love that woman. LOVE HER.

“I want to live, maybe more than I ever have.”

Michael putting his hand on Fi’s cheek before he executed his insane plan.

The explosions going off in silence. Attendre. WHAT.

“You know spies, bunch of bitchy little girls.” &mdash Another great reference to the pilot.

“Where do you think they are?”
“Hard to say. Lot of places with C4 and yogurt.”

Sam and Jesse deciding to get back to work. I loved that little moment so much.

“Good luck, Mike. wherever you are.”

I knew it was coming, but still. Charlie on Michael’s lap and Fi telling Michael what to say when Charlie grew up &mdash Wow.


Castle Season Finale Recap: Swing Shift

Warning: The following recap contains big ol’ spoilers from theCastle season finale.

As the Castle Season 5 finale drew to a close, Rick and Kate found themselves back at the swings, this time seated facing in opposite directions — was “play time” over?

THE CASE | After one resident of a fleabag apartment building takes a literal blood bath (or, well, shower), a fellow tenant is found dead in the rooftop water tank. The vic is at first ID’d as a prostitute dubbed “Crystal Sky,” but in actuality she was Erika, an honor student from Harvard, and she was using the building’s wi-fi to hack the files of a tony law firm.

Turns out, Erika’s friend Pamela — an intern at the firm — had died in a suspicious car crash. One of the firm’s politically connected clients, Colin Rigsdale III, had been driving, but it had all been covered up. Erika was to meet a whistleblower on the roof, but instead had been lured there by Rigsdale’s thug of a half-brother, who killed her just as he snuffed her contact inside the firm.

We pause here briefly to congratulate parents-to-be Ryan and Jenny!

Popular on TVLine

Beckett squares off with the hired killer in the interrogation room. With a million thoughts about the FBI job she’s been offered [see below] rattling around inside her head, she vents, “This room has been my life… and I will not let you sit there and lie to me, in my own home.” Confronting him with damning evidence, she argues — in keeping with the episode’s larger theme — “How many years are you going to sacrifice for someone else’s future?”

THE CASKETT | Where to start? Kate sneaks down to D.C. for the task force job interview that Tony Alme i da set her up with, and while she’s at first dismissive of her credentials (being juste a homicide detective), she is assured, “The Attorney General wants people who can get the job done.” The interviewer notes, “You know that you’re headed for bigger things [and] opportunities like this come along once, twice in a lifetime.” Her uncertainty quashed, Beckett rebuffs his offer of the door and sticks around to impress his socks off.

When RySpo and Rick catch the case of the water tank girl, Kate arrives last on the scene, keeping her D.C. trip secret, but it visibly weighs on her throughout coming scenes. Ultimately, after learning 1) that Gates gave her the highest recommendation possible to the FBI and 2) that she is on a short list of candidates, Kate confides in Lanie her dilemma: “[Rick and I] are in this relationship but we never talk about where we’re going. But if I get that job…” “You’re going to avoir to,” Lanie finishes. “Maybe that’s not such a bad thing?” Kate, though, frets, “But what if it est?”

The jig is soon enough up when Rick discovers Kate’s boarding pass, and no version of “It was just an interview” will soothe the sting he feels. Kate contends, “This isn’t about us. This is about me and my life, a chance to do more.” “Without me,” Rick emphasizes. Driving his point home, he says, “You knew what this could mean and it didn’t occur to you to include me. Or worse, it did occur to you, and you chose not to. What’s that say about us? Not much, if you ask me.” And he walks out.

Rick reviews the situation with his mother, but she offers cold comfort: “You want her to put you first with neither of you knowing where you’re going!” Martha points out that her son has never held back in his relationships, except when it comes to Katherine. “Is that because deep down inside, you don’t think this is gonna really work?”

Kate meanwhile confabs with her father, who’s proud as can be of his girl. “If I take this job, there’ll be no time for anyone else.” And if she doesn’t, there’ll be resentment. “Or worse,” she muses. “We’ve been doing this dance for the past five years — what happens when the music stops? What if all we were in love with was the dance?”

Later, after Rick has already said “goodbye” to one of the other women in his life — Costa Rica-bound Alexis, with whom he shares, “There comes a point in life where we have to see things as they really are” [eep!] — he gets a call from Kate, who has just been offered the plum D.C. gig. “We need to talk,” she says, cuing up an intense, emotional sitdown at the swings.

THE CLIMAX | “I’m sorry. I shouldn’t have kept secrets,” Kate starts upon taking a seat. “It’s who you are, you don’t let people in,” Rick responds. He then continues, “I’ve been doing a lot of thinking about us, what we have, where we’re headed…. I’ve decided that I want more. We both deserve more.” “I agree,” Kate nods. “So whatever happens,” Rick says, “whatever you decide…

“Katherine Houghton Beckett — will you marry me?”

What did you think of Rick and Kate’s “Watershed” moment? Does this turn of events bode well for the just-renewed series, going into Season 6?


Who wore what tothe Oscars?

Trend: Nude, pale, blush

It all started with Jessica Chastain who was the first of the nominees to arrive in a nude, sparkly Armani privé gown that complemented her skin. She set the neutral color trend for the night and was followed by Octavia Spencer, Anne Hathaway, Amanda Seyfried and Amy Adams.

What this means for you: Get used to these colors, as they are here to stay. We&rsquore going to be seeing neutral colors through spring and summer, so be sure to integrate them into your wardrobe, whether it’s in the form of a top, accessory or cocktail dress for your next event.

Trend: White wow

Stars like Charlize Theron, Queen Latifah, Zoe Saldana and Best Actress winner Jennifer Lawrence all wowed in white and did a great job of keeping their dresses red carpet glam and not too bridal. Sometimes the fear with wearing white is that it will give off a bridal look, but all of these stars managed to look like they were walking down the red carpet and not down the aisle.

What this means for you: Transition your winter white into spring white because this look is here to stay. Don&rsquot be afraid to pair white pants with a white top for a chic look &mdash just be sure to finish it off with a metallic pair of shoes to accent your outfit.

Trend: Metallic is a must

Metallic was the new black at the Oscars last night. Naomi Watts, Halle Berry, Catherine Zeta-Jones, Sandra Bullock, Stacy Keibler and Renee Zellweger dazzled in metallic shades of gunmetal, gold and silver. Metallics are always a way to stay neutral while exuding the perfect amount of pizzazz.

What this means for you: Every girl should have metallic in her wardrobe ready to go. Next time you&rsquore thinking about wearing basic black, try metallic instead.

Shine on

Once upon a time, we’d never dream of mixing metallics &mdash in home decor, jewelry, accessories &mdash it was a major fashion faux pas. Rules are made to be broken, and when it comes to the runway, the edgier the better. Click here to read more!

Trend: Pop of color

Color was few and far between on the carpet, but when it showed up, it was bright and made a statement. The colors varied from shades of blue to yellow, red and purple. Jane Fonda gets the award for flaunting the brightest color in her yellow Versace Couture gown and Jennifer Garner&rsquos purple Gucci number was the color to beat. Jennifer Aniston and Sally Fields both chose red Valentino gowns.

Aniston&rsquos full skirt silhouette was pretty yet predictable. Kerry Washington stood out in a coral Miu Miu gown, which perfectly complemented her skin tone. A standout moment on the carpet was when Helen Hunt revealed her Navy gown was from H&M, something everyone can relate to. Although color was scarcely seen on the carpet, the stars who did wear it wore it boldly.

What this means for you: Even if you have a neutral wardrobe, try incorporating a pop of color to offset your neutral look.

Amazing accessory

The accessories at this year&rsquos Oscars were generally minimal. Not many over-the-top pieces were seen, as stars kept it simple and polished. Most everyone had a strapless gown this year, which is the perfect backdrop for a stunning necklace. Look out for the backwards necklace trend to pop up in a few weeks, a la Jennifer Lawrence and her backwards Chopard number.

What this means for you: Get ahead of the trend and start wearing your own backward necklace now! Take a long necklace and let it hang down your back to achieve this statement look.

An eventful awards season has officially come to an end. So keep the good trends, forget about the bad ones, and stay stylish until the next show!


Recap: ‘Breaking Bad’ Bids A Wobbly Farewell In Finale Season 5, Episode 16 ‘Felina’

And so “Breaking Bad” ends roughly where the season five began, with Walt celebrating his 52nd birthday and seemingly having all of his wishes come true. To say that excitement has been feverish coming into “Felina” would be an understatement, and expectations have been sky high for creator Vince Gilligan&mdashwho wrote and directed the finale&mdashto the give the show a fitting sendoff. But the result is an effort that feels compromised to some degree, leaning a bit too hard toward fan service and winding up feeling thematically empty by time the credits roll. For all the hardship Walter White (Bryan Cranston) has faced in reaching his destiny, he ultimately gets it pretty easy here, with almost every part of his plan coming off perfectly, and the show nearly forgiving the monstrousness he’s shown over the last two seasons.

Right from the start, Walt is lucky, managing to dodge the cops who come looking for him at the bar where he watched that crucial episode of “Charlie Rose,” and he finds his way into an unlocked car. “Just let me get home, I’ll do the rest,” he prays and after a failed attempt to try and hotwire the vehicle, like a miracle from heaven, a set of car keys are found behind a sun visor and a Marty Robbins cassette in the tape deck. And as “El Paso” rocks out of the speakers, it’s the first in what becomes a handful of overplayed moments. The song tells the story of a Mexican outlaw who guns down a man coming after his beloved “Feleena” (“Felina” is an anagram of “finale”) and declares, “My love is stronger than my fear of death,” which is certainly a sentiment that can be applied to Walt. But placing it so firmly in the show almost takes away from its power it’s the kind of detail best relished as a trivial aside, but feels forced when pains are taken to point it out.

Hitting the road and heading back to Albuquerque, Walt’s first stop is at the rather magnificent home of Elliott and Gretchen Schwartz (Adam Godley, Jessica Hecht), whom we last saw promising to fund meth rehab centers. And their sudden reappearance perhaps provides the episode’s sole moment of real narrative inspiration. While many thought that Walt had something more sinister in mind for the duo who took his work and got rich off it, his plans for them were far more practical and meaningful: he dumps roughly $9 million in their living room, and asks/demands that they set it up in trust for Walt Jr. and the rest of his family. Pourquoi? The feds may raise an eyebrow, but won’t be able question them too closely, if the funds come from the millionaire Schwartzes. They agree and reluctantly shake on it, but just to oversell the moment, Walt signals outside their east facing windows and two red laser targets land on their chests. He warns them that if they don’t give Walt Jr. the cash, sometime, somewhere, somehow, an assassin is going to take them out. But when Walt leaves and gets back in his stolen Volvo, it’s revealed that Badger (Matthew L. Jones) and “Skinny” Pete (Charles Baker) were those “assassins.” But really, they weren’t needed at all. There would be no reason for Elliot and Gretchen to deceive Walt at this point, and bringing these two street hustlers back in at the last moment is the first in what becomes a series of contrived, strained and hard to believe moments over the next hour.

Walt’s next stop is the coffeeshop, where he interrupts the weekly meeting between Lydia (Laura Fraser) and Todd (Jesse Plemons). He begs them to hear him out, he’s got a plan: he needs money, so he’s willing to sell him his new meth formulation, one that doesn’t require any methylamine, that hard to find chemical that required a train heist to obtain in “Dead Freight.” Whether they buy the idea that he’s concocted some miraculous new chemistry while on the run or not is beside the point, as Lydia agrees (with a sinister motive in mind) and a meet is set up for later that night. Walt leaves, and Lydia pours her always required Stevia into her tea, with Gilligan’s camera looming steady overhead, watching that white powder pour into the cup … if you haven’t figured it out, it’s the ricin (with Gilligan flashing back earlier in the episode to Walt grabbing it out of his now derelict house). But wait, how did Walt pick the right table? How did he know no one else would sit there? Or that someone out of Stevia at another table wouldn’t grab a packet? Did the staff not notice some disheveled man fooling around with the sugar at one table? It strains credulity but it’s one of a few instances in the finale where Gilligan is hoping the story will trump the reaches he makes to get where he wants to take us.

After putting that chess piece in play, Walt makes his way to Skyler (Anna Gunn). Just before he arrives, Marie (Betsy Brandt) gives her a call warning that she’s heard Walt is back in town and the cops are doubling down on watching any places he might show up. But apparently law enforcement officials are keeping it so loose around Skyler that Walt manages to walk right in undetected to see her, and if his angry phone call in “Ozymandias” wasn’t enough to exonerate her from charges, his last gesture just might be. He gives Skyler the battered lottery ticket containing the GPS coordinates in the desert, telling her that she can let the DEA know they’ll find the bodies of Hank and Gomez out there, and perhaps trade that information for leniency. But perhaps his greatest gift to Skyler is the truth. Trying to explain one last time why he did everything and what he put himself and his family through, he says, “I did it for me. I liked it, I was good at it … I was alive.” It’s a moment of thorny honesty and complicated truth “Felina” could’ve used more of. And after a touching his daughter for the last time, and sticking around outside&mdashagain, with the DEA failing to notice him&mdashto catch one last glimpse of Walt Jr., Walt goes to meet his fate.

We fast-forward to the evening, and Walt goes to the Nazi Jack’s compound under the pretense of a meeting. Gilligan gives us multiple shots of the red car keys in case we miss the fact that they will be very important to the events that are about to transpire, which already takes some of the wind out of sails of this showdown. So too does an earlier scene in the desert, with Walt going full on MacGyver and setting up some crude mechanical device for the M60. While Uncle Jackboots’ crew pat down Walt and even have him raise his shirt to make sure he’s not wearing a wire, they don’t bother checking the trunk of his car, because why would they? However, they do hang on to his wallet and keys for the time being, and bring him in to meet Jack (Michael Bowen). And the Nazi wastes no time in turning down Walt’s offer of a new recipe and gets ready to send him out back to get killed, when Walt desperately accuses Jack of reneging on their deal and partnering with Jesse. For some reason, Jack thinks it’s a big deal to be called a liar by a man he’s about to kill and so Walt is kept conveniently alive so that Jesse (Aaron Paul) can be brought up from the meth lab and shown off as the slave laborer that he is.

Using this brief pause in their meeting, Walt edges toward the pool table where his keys have been tossed manages to get them back … just in time to see Jesse hauled in, shackled at the wrists and ankles. Walt seizes his opportunity and wrestles Jesse to the ground. He hits the trunk button on the car keys and the hood flips up, the M60 roaring to life and killing everyone in the room except Todd, who managed to hit the deck fast enough, and Walt and Jesse, who are already there. When the bullets run out, Jesse doesn’t waste a moment, and chokes Todd with his shackles from behind, killing him, grabbing the key from his pocket and setting himself free. Meanwhile, Walt puts a final bullet into Jack, with no concern anymore about where his tens of millions of dollars are. And then… it’s time for the last meeting between the two men who started it all …

It’s Walt holding a gun ready to finish his former partner, but looking at Jesse, worn out and battered, he can’t bring himself to kill him. He drops the weapon to the floor and kicks it over to his partner, saying, “You want this,” with his eyes already calling for death. Tired of his manipulations, Jesse yells at him to tell the truth. “je want it,” Walt says, but Jesse, who has been through hell and too many manipulations, finally realizes that the ultimate response is to put the ball back in Walt’s court. “Then you do it,” he says, dropping the gun to the floor and walking out. But it would have simply been speeding up the inevitable. Walt has been wounded by his own plan&mdasha bullet from the M60 piercing his torso&mdashand he’s bleeding out. But there’s one more piece of business to take care of.

Todd’s phone starts ringing (the ringtone? “Lydia The Tattooed Lady“) and Walt answers, but it seems Lydia doesn’t recognize his voice, as she asks, “Is it done? Is he gone?” Walt replies, “Yeah, it’s done” when Lydia finally realizes who she’s talking to, Walt informs her that Todd and everyone else is dead, and by the way, the reason she’s feeling so shitty? He admits to swapping her Stevia with ricin. Some have questioned his motivation in killing Lydia, and there are a few reasons why he’d want her gone, with pride being up there, as Lydia continues to sell product under the Heisenberg brand. And killing her off essentially closes the loop on everything Walt started since the day he first got into an RV to start cooking. With that last thread knotted off, Walt is ready to die, and he takes one last walk through Jack’s meth facilities before passing out as the cops roll in …

But over top that moment is Badfinger‘s “Baby Blue,” which plays out the show, and simply, it’s wildly inappropriate. Yes, it starts off with the line, “Guess I got what I deserved,” which is kinda winky, ha-ha funny but like much of “Felina,” it seems tonally ajar from what the (mostly) deadly serious season five&mdashand the series as a whole&mdashhad been setting up. “Breaking Bad” is the saga of one man completely losing his moral compass, and being overtaken by power and hubris to the extent that his sins leave deep and lasting ramifications on his family, friends and even on his own life. While Walt did rise the top of the game, much of the last sixteen episodes have been about his descent to the bottom, where it looked like even for all his methodical planning and crafty evasions, he would get what was coming to him.

And in a sense he does, clearly, by losing his life, but of all the characters on “Breaking Bad” who deserve closure, Walt isn’t one of them. The key to his suffering, and something that was nearly Shakespearean at times, was his struggle for his family to recognize what he perceived to be a sacrifice to provide for them. He was blinded to his own ego and thirst for power, to the point where he was continually perplexed why Skyler couldn’t see the merit of his actions. But “Felina” lets Walt have his way. Nearly every part of his plan goes off the way he wants, and he even gets his death ushered in more quickly than expected. But more importantly, he’s given a chance to reconcile and see his family, and waste everyone who double crossed him. Walt gets a fantastic blaze of glory to go out on, but this character, and the show, have never been about that. All of his victories until now have been hard won, with collateral damage that always weighed in some part on his conscience. That was what made Walt the kind of character we tuned into week after week, year after year. But “Felina” spends too much time tying up the story of “Breaking Bad,” to the point where the multi-faceted character of Walt is rendered one-dimensional. There is such a thing as too much closure, and there is an argument to be made that a slightly more ambiguous ending, where Walt’s plan half-worked, and he didn’t get what he wanted, the fate of his family&mdashand even his own life&mdashwas left in serious question, would’ve been far more fitting.

But instead, we get Jesse driving a muscle car and woo-hooing his way into freedom, which is sort of indicative of “Felina” as a whole. It seems like an episode written for the fans instead of for the show, and it falters because of it. For five seasons “Breaking Bad” cooked up some the best drama on television, hands down, but unfortunately, for its final hurrah, we got an unsatisfying batch. [C+]


Voir la vidéo: Jennifer Lawrence Wins Best Actress: 85th Oscars 2013 (Janvier 2022).